Toulouse: Pas de piscine d'été pendant l'Euro de foot

SOCIETE Pour cause d’Euro de foot sur l’Ile du Ramier, la piscine d’été Nakache ouvrira plus tard que prévu. Et la mesure fait des vagues…

Hélène Ménal

— 

Un maître-nageur de la piscine Nakache, à Toulouse. Archives
Un maître-nageur de la piscine Nakache, à Toulouse. Archives — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

A événement exceptionnel, mesures exceptionnelles. En raison de l’Euro 2016 et du vaste périmètre de sécurité que la compétition va entraîner sur l’Ile du Ramier, la mairie de Toulouse annonce que l’ouverture de la piscine d’été Nakache, la plus grande et la plus fréquentée de la Ville rose, est reportée. Elle n’interviendra que le 27 juin, au lendemain du dernier match au Stadium, alors qu’il était prévu que les baigneurs puissent y piquer une tête dès le 15 juin.​

>> A lire aussi : Le retour de la révolte des «bonnets de bain» d'Ancely

​« Fermeture d’un service public »

La municipalité explique qu’il s’agit « de garantir le bon déroulement de la compétition, ainsi que le confort des usagers de la piscine », qui, vu les filtrages mis en place et les restrictions de stationnement, auraient eu bien du mal à accéder au bassin.

En attendant de voir comment les habitués de Nakache vont réagir à ce report, il fait déjà des remous politiques. Les élus écologistes de Toulouse, qui n’ont jamais été de grands supporteurs de l’Euro 2016, « regrettent vivement qu’il se solde par la fermeture d’un service public ». Pour Antoine Maurice, le président du groupe EELV au Capitole, « cette décision pénalisera en particulier les jeunes pour qui les cours seront terminés et les séjours vacances pas encore commencés ».