Toulouse: L'Antiquité en mode décalé, version potins

CULTURE Le musée des Antiques choisit de casser les codes avec une soirée «potins» sur les facettes pas très nobles de l’empereur Auguste…

Hugo Murail

— 

Une visite insolite avec un vigile et une femme de ménage experts en potins.
Une visite insolite avec un vigile et une femme de ménage experts en potins. — H. Murail - 20Minutes

Les musées, ça peut être rébarbatif ! Mais ce vendredi, le musée des Antiques Saint-Raymond casse les codes et met en scène ses œuvres d’art. Il a fait appel aux spécialistes de Mortelle Soirée pour imaginer une visite très people et ragots, inspirés de faits et de personnages réel, autour de la vie dissolue de l’empereur Auguste.

Pouvoir et trahison

Pour planter le décor, l’empereur Auguste, voulait un descendant, il le voulait vraiment… Cela l’a poussé à marier plusieurs fois sa fille, qui a enchaîné les nuits de noces et les séparations. Bref, le futur empereur n’est pas toujours celui que l’on soupçonne… ​

​Un destin tragique expliqué par deux personnages atypiques : l’agent de sécurité et celui de l’entretien ! Décidément, le musée Saint-Raymond opte pour un ton décalé, traitant de manière dérisoire et humoristique une histoire guère plus joyeuse que celle de la famille Lannister dans Game of Thrones.