Toulouse: La commune de Saint-Jean restreint les pesticides... même pour les particuliers

ENVIRONNEMENT A Saint-Jean, tout près de Toulouse, l’utilisation des pesticides est désormais ultra-réglementée, pour les agriculteurs et bientôt pour les particuliers. Une première en France...

Hélène Menal

— 

Un bidon de Round-up. Illustration.
Un bidon de Round-up. Illustration. — X. Vila - Sipa

Il va falloir y aller mollo sur les bidons de produits chimiques dans le secteur de Saint-Jean. Marie-Dominique Vézian, la maire de cette commune de la banlieue de Toulouse, vient de signer un arrêté qui risque de mettre en ébullition les agriculteurs du coin.

>> A lire aussi : Haute-Garonne: Pesticides dans l'air, l'autre pollution

Il interdit l’épandage des pesticides, pas seulement à proximité des écoles, crèches ou établissements de soins comme cela se fait habituellement - mais « à moins de cinquante mètres de tout îlot d’habitation ». « Il s’agit d’agir pour la sécurité sanitaire, notamment des femmes enceintes et des jeunes enfants », plaide le député socialiste Gérard Bapt, désormais 1er adjoint de Saint-Jean.

Plus de nettoyage agressif des fossés

Mais ce n’est pas tout. Le parlementaire annonce aussi qu’un second arrêté municipal va interdire « pour les particuliers l’emploi d’herbicides dans les fossés collecteurs des eaux pluviales ». Plus question donc de « nettoyer » son devant de porte avec des produits phytosanitaires. Dans ce second cas, la mairie veut notamment préserver les escargots et les « espaces de pollinisation ».

Saint-Jean a toujours été à la pointe contre les produits soupçonnés d’avoir un impact sur la santé. En juin 2009, Gérard Bapt avait été le premier maire de France à interdire la commercialisation et l’utilisation de biberons auBisphenol.