Toulouse: Un 17 mai décevant pour les manifestants

LOI TRAVAIL La mobilisation a été moindre ce mardi. Mais les opposants à la Loi Travail battront à nouveau le pavé jeudi…

Hugo Murail

— 

Lors de la manifestation intersyndicale contre la Loi Travail du 17 mai 2016.
Lors de la manifestation intersyndicale contre la Loi Travail du 17 mai 2016. — Hugo Murail / 20 Minutes

Ils ne comptent pas s’arrêter maintenant ! Après avoir muré la permanence du député socialiste Christophe Borgel ce mardi matin, 2.300 manifestants selon la police et 8.000 selon la CGT se sont retrouvés à Jeanne d’Arc pour dénoncer le projet de Loi El Khomri.

>> A lire aussi : Des militants de la CGT murent la permanence d'un député à Toulouse

Une mobilisation en baisse par rapport au 12 mai. Pourtant, lors de son annonce, le recours au 49.3 a déclenché une vague de contestations mais elle n’a pas déferlé dans les rues toulousaines ce mardi.

Une action « Toulouse bout à 49.3 degrés » a quand même lieu ce mardi après-midi à 16 h à Esquirol contre les violences policières.

Quant aux syndicats, ils appellent à reconduire le mouvement dès jeudi à Compans-Caffarelli à 14h, après un blocage économique le matin même.

Pas de cantine scolaire toute la semaine

Si la grève des routiers n’a pas touché Toulouse, celle des cheminots débute mardi soir et va impacter le trafic. Si 80 % des circulations en TER seront assurées, seulement 27 % se feront en train. Le trafic TGV sera aussi perturbé ainsi que les trains Intercités.

Quant aux services municipaux,les écoles n’auront pas de cantine pendant tout le reste de la semaine. Les parents devront fournir un repas froid et certains Clae seront aussi perturbés jeudi.