TFC: Pour Alban Lafont, le maintien c’est OK, place au bac de français

FOOTBALL La plupart des joueurs du TFC sont en vacances, après avoir sauvé leur peau en Ligue 1. Pas le jeune gardien Alban Lafont (17 ans), qui doit passer son bac de français…

Nicolas Stival

— 

Le gardien du TFC Alban Lafont lors du match de Ligue 1 à Lorient, le 16 avril 2016.
Le gardien du TFC Alban Lafont lors du match de Ligue 1 à Lorient, le 16 avril 2016. — J.-S. Evrard / AFP

Un dernier bain de foule avant les congés. Plusieurs centaines de supporters du TFC se sont retrouvées ce mardi matin au centre technique du Stadium pour saluer les « héros » du maintien en Ligue 1, arraché trois jours plus tôt à Angers. Les joueurs ont récupéré leurs affaires, pris une petite collation et certains (Didot, Braithwaite, Blin, Bodiger, Akpa Akpro) ont été à la rencontre de leurs fans pour revivre ce samedi soir de folie.

Alban Lafont était aussi de ceux-là. « C’était une saison de rêve, a souri le plus jeune gardien de l’histoire de la Ligue 1. Pour mes premiers pas en première division, je suis très content d’avoir vécu ces émotions. J’espère que cela va continuer. »

>> A lire aussi : Pressenti en Azerbaïdjan, Alban Lafont finira la saison avec le TFC

Sans aucun doute, mais dans un autre genre pour commencer. Lafont, aujourd’hui âgé de 17 ans, va replonger dans le quotidien des adolescents de son âge. « Je passe mon bac de français en juin », a lâché l’élève en première STMG (sciences et technologies du management et de la gestion). Plus précisément, le 17 juin, avec une épreuve écrite de 8 h à midi.

Explosion de joie hier soir ! ⚽️ On l'a fait !

Publié par Alban Lafont sur dimanche 15 mai 2016

Le foot a un peu pris le pas sur les études depuis les débuts de Lafont en L1, le 28 novembre 2015 contre Nice, alors qu’il n’avait que 16 ans, dix mois et cinq jours. « J’ai révisé, ça va aller », a pourtant assuré le portier. Sur le plan sportif, ce grand espoir (1,93 m) sait que la saison qui suit celle de la révélation est souvent la plus dure. « Il faut confirmer, enchaîner », selon l’international des moins de 17 ans, qui affiche déjà 24 matchs de L1 au compteur.

>> A lire aussi : VIDEO. La causerie à vous tirer les larmes de Dupraz qui a maintenu Toulouse

Dans la peau d’un titulaire, toujours ? « Je n’ai pas encore eu de discussions avec le coach, mais ça ne va pas tarder. » Rien ne presse : aux dernières nouvelles, la causerie de Pascal Dupraz avant le match à Angers n’est pas au programme du bac.