Toulouse: A quoi va ressembler le nouveau quartier de la gare Matabiau

URBANISME Les premiers travaux d’aménagement du quartier de la gare vont débuter l’an prochain et s’étaler sur plusieurs années…

Beatrice Colin

— 

Une esquisse non définitive du  futur parvis de la gare Matabiau. Lancer le diaporama
Une esquisse non définitive du futur parvis de la gare Matabiau. — Europolia

C’est le chantier des deux prochaines décennies, celui qui devrait transformer le centre-ville. Lié à l’arrivée de la Ligne à grande vitesse en 2024 et de la future troisième ligne de métro, le projet d’aménagement du quartier Matabiau, appelé Toulouse Euro Sud Ouest, est en train de prendre forme.

Si la concertation publique se poursuit jusqu’au 28 juin, d’ores et déjà des travaux sont programmés dans le cadre de ce vaste chantier qui doit s’étaler sur les 20 prochaines années.

300.000 m2 de bureaux et 2.000 logements

Le projet de renouvellement porte sur 135 hectares, coincés entre le Canal du Midi et la voie ferrée, mais aussi entre Marengo et la rue Périole. A terme, 300.000 m2 de bureaux seront construits, soit près de la moitié de ce qui existe déjà en centre-ville, ainsi que 2.000 logements mais aussi entre 40 000 et 50 000 m2 de commerces et de services.

Un nouveau dépose minute d’ici 2018

Adieu la cacophonie automobile devant la gare. Pour fluidifier l’accès et déposer plus facilement les voyageurs, la circulation va être complètement revue. Le dépose-minute se fera à partir de l’an prochain, voire 2018, par une voie existante, mais fermée à la circulation, qui part de l’avenue de Lyon et longe la voie ferrée jusqu’au hall d’arrivée.

Nouvelle voie d'accès dépose-minute de la garde Matabiau
Nouvelle voie d'accès dépose-minute de la garde Matabiau - Goofle Maps

L’avenue de Lyon complètement rénovée

Depuis plusieurs mois, les immeubles de l’avenue de Lyon, en bas du Faubourg-Bonnefoy, sont en train d’être rachetés par l’établissement public foncier local de Toulouse Métropole. 30 millions d’euros ont déjà été dépensés pour acquérir la moitié du foncier. Objectif : pouvoir à terme rénover complètement cet axe qui donnera accès à un des quatre parvis de la gare, en plus de celui de la rue Périole, de Marengo et l’actuel.

Un immeuble d’au moins 50 mètres de haut

En lieu et place de l’ancien bâtiment du tri postal, qui se trouve entre la gare Matabiau et le pont Riquet, un immeuble de bureaux va voir le jour. Il fera partie des premières opérations immobilières à sortir de terre. Le bâtiment devrait faire au minimum 50 mètres de hauteur, mais certains promoteurs ont esquissé des projets à 100 mètres de haut.

Un parvis multimodal côté Marengo

La seconde opération de bureaux concerne la délocalisation de la direction régionale de la SNCF. Des bâtiments neufs vont être construits au niveau de la gare Raynal où elle sera relogée. Le grand bâtiment qu’elle occupe actuellement, à Marengo, sera détruit à compter de 2020. On y trouvera à la place un nouveau parvis d’accès à la gare, mais aussi à la troisième ligne de métro ainsi que des immeubles de bureaux.

Le parvis historique de la gare refait d’ici 2019

Les premiers coups de pioche de rénovation du parvis historique de la gare débuteront l’an prochain. Pour l’heure, on ne sait pas encore si le Canal sera complètement recouvert ou pas. « Nous sommes sur une solution esthétique, légère et réversible », insiste le président de Toulouse Métropole, Jean-Luc Moudenc (LR).

Parallèlement, les portions des boulevards Pierre-Semard et Bonrepos, situées entre Jean-Jaurès et l’avenue de Lyon, seront aussi en chantier entre 2017 et 2019. Ces travaux permettront d’augmenter la surface des zones piétonnes et de réduire à deux voies la circulation de chaque côté du Canal.