Toulouse: Le camion douche pour les sans-abri déborde, il en faut un autre

SOCIETE Un an après son lancement, le camion-douche pour les sans-abri fait partie du paysage… et sature. Un appel aux dons est lancé sur une plateforme participative pour acheter un deuxième camping-car…

Hélène Ménal

— 

Un premier camping-car fait déjà des maraudes dans les rues de Toulouse.
Un premier camping-car fait déjà des maraudes dans les rues de Toulouse. — H. Menal - 20 Minutes

« Quand on arrive le dimanche matin sur la place du Salin, il y a déjà six ou sept jeunes, souvent de nouvelles têtes, qui attendent pour s’inscrire », assure Jérôme Brière, le fondateur de l’associationLe Camion Douche et conducteur de ce camping-car aménagé en salle de bains ambulante.

Plus de 700 douches en un an

Il y a un an, quand le véhicule se garait le mercredi au square Héraklès, il fallait faire de la retape au comptoir de la soupe populaire. Les regards étaient encore méfiants. Plus de 700 douches plus tard, et autant de moments de dignité retrouvée, les bénévoles emportent des jerricans d’eau pour recharger la citerne en cours de soirée.

« Certains des pionniers ont trouvé un emploi et se sont réinsérés, d’autres galèrent toujours mais sont devenus plus coquets », raconte Jérôme Brière. Le camion douche a même vécu son premier mariage entre une bénévole et un bénéficiaire.

Besoin d’un local aussi

Le camping-car a tracé son sillon dans les rues de Toulouse mais le besoin explose. « Nous refusons de plus en plus de douches, le nombre de sans-abri augmente et le Secours populaire nous a sollicités pour faire des maraudes du côté de Montauban », résume, le responsable. Du coup, l’option prise par l’association est d’acheter un deuxième camping-car. Un investissement de 15.000 euros que les bénévoles espèrent obtenir grâce à l' appel aux dons lancé sur la plateforme spécialisée lespetitespierres.org

L’autre urgence serait de trouver un local proche de la rocade de Toulouse pour garer les deux camions douches et servir de petit quartier général.