Euro 2016: Le trophée débarque à Toulouse pour trois jours

FOOTBALL De vendredi à dimanche, le train de l’UEFA sera à Toulouse. A son bord : le trophée de la compétition et de nombreux autres ateliers et animations…

Nicolas Stival

— 

Le train de l'Euro 2016 parcourt 25 villes de France du 1er au 9 juin 2016.
Le train de l'Euro 2016 parcourt 25 villes de France du 1er au 9 juin 2016. — T. Baki / UEFA

Il arrive de Nantes ce vendredi et partira pour Marseille après son séjour toulousain. Non, il ne s’agit pas d’un joueur de foot volage, mais du train de l’Euro 2016, qui parcourt 25 villes de France depuis le 1er avril, et reviendra à Saint-Denis le 9 juin, la veille du début de la compétition (10 juin-10 juillet).

La tournée fait étape à Toulouse pendant trois jours, avec, à bord du fameux train, la coupe Henri-Delaunay. Oui, le trophée remporté par les Bleus de Michel Platini et Bruno Bellone en 1984, puis par ceux de Zinedine Zidane et Nicolas Anelka en 2000…

Une parade dans les rues de la ville

Attendue en gare Matabiau ce vendredi (à 12 h 30, voie 1B très exactement) pour une cérémonie officielle en présence du maire Jean-Luc Moudenc, la coupe effectuera ensuite une parade en voiture dans les rues de la ville, de 15 h à 18 h. Puis elle regagnera son train, dont les cinq voitures seront ouvertes gratuitement au public samedi et dimanche, de 9 h à 18 h.

Chaque wagon développe un thème et des activités autour du trophée, de l’histoire de l’Euro et des mascottes (pour rappel celle de l’édition 2016 s’appelle Super Victor). Mais il y aura également une voiture pour s’immerger dans l’univers du diffuseur beIN Sports : le journaliste Alexandre Ruiz et le truculent consultant Omar da Fonseca, ancien attaquant du TFC par ailleurs, feront des dédicaces samedi de 9 h à 11 h.

Enfin, le studio David Guetta permettra de plonger dans l’univers du DJ, compositeur de l’hymne officiel de la compétition, intitulé This One’s For You. Pas sûr qu’André Vallini, secrétaire d’Etat à la Francophonie, fredonne ce morceau sous sa douche.

>> A lire aussi : L'hymne des supporters des Bleus en anglais, ça fait râler les ministres