TFC: Pour Pascal Dupraz, «il faut 30.000 personnes au Stadium» face à Troyes

FOOTBALL Toulouse prépare son dernier match à domicile cette saison, samedi contre Troyes. L’entraîneur Pascal Dupraz lance un appel aux supporters avant cette rencontre cruciale pour le maintien en Ligue 1…

Nicolas Stival

— 

Des supporters du TFC lors d'un match de Ligue 1 contre Metz, le 8 novembre 2014 au Stadium de Toulouse.
Des supporters du TFC lors d'un match de Ligue 1 contre Metz, le 8 novembre 2014 au Stadium de Toulouse. — F. Lancelot / Sipa

Il s’agira peut-être du dernier match de Ligue 1 au Stadium avant longtemps. Samedi, le TFC recevra Troyes, lanterne rouge condamnée depuis des lustres à la relégation. On a connu affiche plus glamour, mais rarement aussi cruciale pour l’actuel 19e de L1, à la lutte pour le maintien à deux journées de la fin du championnat.

« Il faut que les supporters montrent aux joueurs qu’ils ont pardonné leur mauvais début de saison, tonnait Pascal Dupraz mardi midi, au sortir de l’entraînement. Il faut qu’il y ait 30.000 personnes au Stadium ! » Le record de la saison remonte au 16 janvier, face au Paris-Saint-Germain (0-1) : 30.163 spectateurs, dans une enceinte qui peut en accueillir 33.000.

15.000 enfants invités

Depuis la nomination du technicien haut-savoyard, le 1er mars, les résultats s’améliorent et les affluences remontent. Avant la venue de Lyon devant 24.316 personnes, le 23 avril (2-3), le TFC avait lancé une campagne de communication autour de son emblématique coach, avec appel à venir en pull-over et concours de selfies.

>> A lire aussi : Vous ne savez plus quoi faire de votre vieux pull-over? Mettez-le pour TFC-Lyon!

Rien de tel cette fois, mais des tarifs adaptés au prestige de l’affiche (à partir de 7 euros pour les 0-14 ans, de 9 euros pour les autres). En outre, le club invite 15.000 enfants comme chaque saison à pareille époque.

Si l’on excepte le pont de l’Ascension, tout semble réuni pour une ambiance festive avant la « finale » espérée pour le maintien, le 14 mai à Angers. Les Violets (34 points) n’ont en effet plus que deux matchs pour rattraper et dépasser Reims (36 points) mais aussi le Gazélec Ajaccio, actuel premier non-relégable avec 37 points.