Tarbes: La pile du pacemaker du défunt explose, le crématorium ferme un mois

FAITS DIVERS Le crématorium des Pyrénées, près de Tarbes, va fermer ses portes durant un mois pour travaux après l’explosion de la pile du pacemaker d’un défunt…

B.C.

— 

Le crématorium a été endommagé par l'explosion du pacemaker (illustration).
Le crématorium a été endommagé par l'explosion du pacemaker (illustration). — GILE MICHEL/SIPA

C’est un incident rare et peu banal auquel a été confronté le crématorium des Pyrénées, implanté dans la petite commune d’Azereix, dans la banlieue de Tarbes. Il y a quelques semaines, la pile du pacemaker d’un défunt a explosé durant l’incinération rapporte La Dépêche du Midi sur son site Internet.

Cela a provoqué des dégâts qui obligent la direction du site à fermer ses portes à compter de ce vendredi et durant un mois afin de réparer les briques réfractaires endommagées.

Déjà à Amiens et Saint-Etienne

Ce genre d’incident n’est pas une première. Un établissement d’Amiens avait aussi subi une explosion du même type en 2011 et le mois dernier c’est celui de Saint-Etienne qui a été confronté au même problème.

>> A lire aussi : Un four explose au crématorium de Saint-Etienne en raison d'un pacemaker

Normalement, lors du décès d’un patient, dans le certificat établi par le médecin, la présence d’un pacemaker doit être stipulée pour éviter ce genre de sinistre.