Polémique sur la Fête de la musique au Capitole: Le match se joue aussi sur Facebook

CULTURE Alors qu’un groupe Facebook s’est monté pour appeler au boycott de la Fête de la Musique au Capitole, sur préréservation, en réponse, le maire a lancé le sien…

B.C.

— 

Illustration d'un concert à Toulouse.
Illustration d'un concert à Toulouse. — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

Décidément, la polémique sur la mise en place d’un système de pass pour accéder cette année au concert donné gratuitement sur la place du Capitole à l’occasion de la Fête de la Musique n’en finit de rebondir sur la Toile.

Justifié par l’état d’urgence, ce système de pré-inscription qui permettra à 16.000 personnes d'assister au concert, a fait réagir. Après les premières critiques, une page Facebook a été créée pour appeler au boycott de la soirée retransmise en direct sur France 2 le 21 juin au soir.

Tweet-clash et groupes Facebook

S’en est suivi un tweet-clash ce week-end entre le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc (LR) et Jack Lang, le créateur de la Fête de la Musique qui s’est ému d’une décision « à l’encontre de à l’esprit de partage » de ce rendez-vous populaire.

>> A lire aussi : Polémique sur la Fête de la Musique à Toulouse: Jack Lang entre dans la danse

Et ce lundi, le feuilleton se poursuit. Le maire a décidé de créer son propre groupe Facebook appelant à dire « Oui » à la Fête de la musique qui compte pour l’instant près de 500 participants déclarés quand l’appel au boycott en dénombre près de 3.300.

« Nous nous devons de prendre nos responsabilités, nous anticipons et sécurisons pour ne pas faire prendre de risques aux familles. Si des gens qui prônent l’amour de la musique appellent au boycott, c’est de la polémique politicienne, il faut se demander qui sont ces anonymes derrière cet appel au Boycott », fait valoir l’élu aux manifestations, Frédéric Brasiles.

Ce dernier estime qu’il vaut mieux prévenir en amont et que le système de billetterie indépendant permet « que tout le monde ait les mêmes chances d’assister au concert où il y aura une trentaine d’artistes internationaux. TF1 fait la même chose aux Arènes de Nîmes ». Un pass nominatif qui n’exonérera pas les spectateurs d’une fouille.