Toulouse: La justice le place sous bracelet électronique, la mère de sa victime poursuit sa grève de la faim

JUSTICE Carole Elicha-Giraud refuse d'arrêter sa grève de la faim alors que la juge d'application des peines a décidé de placer sous bracelet électronique l'ex-ami de sa fille décédée...

J.R.

— 

Carole Elicha-Giraud, dont la fille Sarah est décédée en 2008, est en grève de la faim devant le palais de justice de Toulouse.
Carole Elicha-Giraud, dont la fille Sarah est décédée en 2008, est en grève de la faim devant le palais de justice de Toulouse. — Julie Rimbert

Alors que sa mère est en grève de la faim depuis deux semaines devant le palais de justice, la juge d'application des peines a finalement décidé de placer sous bracelet électronique l'ex-ami de Sarah Giraud, décédée en 2008 dans des circonstances suspectes.

>> A lire aussi : Toulouse: Une mère en grève de la faim pour que l'ex de sa fille décédée exécute sa peine de prison

Pour la mémoire de sa fille

Une décision qui est loin de satisfaire Carole Elicha-Giraud, qui veut que celui qui a été condamné à 18 mois ferme pour non-assistance à personne en danger et violence sur concubine, purge sa peine derrière les barreaux. « J'en ai assez d'entendre que ma fille s’est suicidée, s'insurge Carole Elicha-Giraud. La justice a condamné cet homme à de la prison ferme, je veux que cette condamnation soit effectuée, pour la mémoire de ma fille décédée. Sinon, cela veut dire que les violences faites aux femmes ne sont pas punies en France ».

Loin de se laisser abattre, cette mère de famille a décidé de poursuivre sa grève de la faim. Avec son comité de soutien, elle a lancé une pétition « Justice pour Sarah » qui a déjà récolté plus de 54.700 signatures.