Plan antiterrorisme: Une antenne du Raid débarque à Toulouse

SECURITE Le nouveau schéma d’intervention présenté par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve crée une antenne du Raid à Toulouse…

Hélène Menal
— 
Toulouse, le 15 avril 2016 - Exercice simulant des attaques terroristes lors d'un match de l'Euro 2016. Intervention de policiers du RAID au Stadium
Toulouse, le 15 avril 2016 - Exercice simulant des attaques terroristes lors d'un match de l'Euro 2016. Intervention de policiers du RAID au Stadium — Beatrice Colin

Le 22 mars 2012, quand le Raid a abattu Mohamed Merah à son domicile de la rue du Sergent Vigné, les policiers d’élite arrivaient spécialement de Paris. Plus généralement, quand le Raid intervient dans l’agglomération toulousaine, il se déploie depuis Bordeaux.

Mais le temps d’intervention va être bientôt considérablement réduit puisque Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, a annoncé ce mardi la création de trois nouvelles antennes du Raid, à Nancy, Montpellier et donc dans la Ville rose.

« Frontières » suspendues en cas d’attaque

Cette mesure fait partie du nouveau « schéma d’intervention », établi à la lumière des dernières attaques terroristes et destiné à faire face à un « attentat de masse ».



Toulouse abrite déjà un PI2G, une antenne régionale du GIGN, l’unité d’élite de la gendarmerie. Bernard Cazeneuve a également annoncé qu’en cas de crise majeure, les zones de compétence traditionnelles - la campagne pour le GIGN et le milieu urbain pour la Raid - seront suspendues.