La place du quartier Soupetard, à Toulouse.
La place du quartier Soupetard, à Toulouse. — H. Menal - 20 Minutes

URBANISME

Toulouse: Un immeuble en projet fait souffler un vent de fronde à Soupetard

Une pétition circule à Soupetard contre la construction d’un nouvel immeuble dans un quartier déjà très, très dense…

La mairie va devoir se lever tôt pour convaincre les habitants de Soupetard du bien-fondé de son projet « cœur de quartier ». Pour revitaliser le commerce, cette dernière prévoit de rénover la place principale, assez moche il est vrai.

Près de 1.300 signatures d’habitants

Elle veut notamment y construire, via Habitat Toulouse, un immeuble de 90 logements selon les habitants, sur trois étages, avec des boutiques en rez-de-chaussée. Et si les habitants n’ont rien contre les magasins, la dimension du nouvel immeuble les effraie un peu. Il faut dire que le quartier a déjà gagné 4.000 habitants ses dernières années, « sans que les services publics suivent ».

>> A lire aussi : La mairie veut faire rebattre 33 «cœurs de quartier» d'ici 2020

Trois associations (Toulouse 7 notre quartier, Adora, et Roseraie) ont réuni en trois semaines près de 1.300 signatures contre le projet. Les habitants demandent des crèches, des salles associatives ou alors une MJC, pas un nouvel immeuble alors que le trafic de transit asphyxie déjà Soupetard. La pétition pointe aussi un manque de concertation.

Pas 90 mais 46 logements selon la mairie

« Nous ne cessons pas d’enchaîner les réunions depuis deux ans sur le sujet », assure de son côté Jean-Luc Lagleize, l’élu en charge du dossier. Sur le fond, il explique que la parcelle appartient à Habitat Toulouse et que « la mairie ne peut pas refuser un permis de construire conforme au plan local d’urbanisme ».

«Le projet ne comportera au final que 46 logements, de hauteurs différentes, et les présidents d’associations sont parfaitement au courant », ajoute l’adjoint au maire. Il prévoit de présenter les esquisses de l’architecte retenu à tous les habitants lors d’une réunion publique courant mai.