Volley: Contre Ajaccio, Trévor Clévenot n'a pas encore envie de dire adieu à Toulouse

SPORT En partance, le réceptionneur-attaquant international pourrait jouer son dernier match avec les Spacer’s ce mercredi à Toulouse, en cas de défaite contre Ajaccio…

Nicolas Stival

— 

Trévor Clévenot lors du succès des Spacer's sur le Paris Volley, le 5 mars 2016 à Toulouse.
Trévor Clévenot lors du succès des Spacer's sur le Paris Volley, le 5 mars 2016 à Toulouse. — M. Campion

Si les Spacer’s veulent participer aux demi-finales du championnat pour la première fois depuis 2007, les choses sont à la fois simples et compliquées. L’équipe de Cédric Enard doit battre Ajaccio deux fois en trois jours, dans un Palais des sports copieusement garni, mercredi en quart de finale retour, puis vendredi lors d’un éventuel match d’appui.

« Nous avons fait une grosse saison, nous n’avons pas envie de nous arrêter là », tonne Trévor Clévenot. L’international de 21 ans est la figure de proue du quatrième de la phase régulière de Ligue A. Mais samedi, pour leur entrée en lice dans les play-offs, les Spacer’s ont sombré en Corse (3-0).

Encore élu dans l’équipe-type de la saison régulière

« C’est la première fois cette saison qu’on passe au travers, et ce n’est pas au meilleur moment », regrette le réceptionneur-attaquant (1,98 m), fraîchement élu pour la deuxième fois d’affilée dans l’équipe-type de la phase régulière. Si les Toulousains ne réagissent pas, cette semaine marquera la fin de leur saison.

Et l’épilogue d’une aventure de quatre saisons pour leur numéro 7, qui s’apprête à vivre « un nouveau challenge ». « J’ai envie de me mettre en danger, explique le Royannais de naissance, qui sera remplacé par le jeune Français de Cannes Luka Basic (21 ans) en 2016-17. Je pars a priori pour l’étranger, mais je n’ai pas encore choisi mon club. »

L’occasion, peut-être, de s’imposer davantage en équipe de France, où la concurrence, bien que « saine » selon l’intéressé, fait rage à son poste (Ngapeth, Tillie, Lyneel, Maréchal, T. Rossard). Vainqueur de la Ligue mondiale en 2015, mais absent de l’Euro remporté par les Bleus dans la foulée, Clévenot doit intégrer le stage de Montpellier, préparatoire au tournoi de préqualification olympique, dès la saison en club terminée. Autant dire le plus tard possible…