Attentats de novembre: Fabien Clain, voix de Daesh, était en France en janvier 2015

TERRORISME Selon « Le Journal du Dimanche », Fabien Clain a acheté du matériel hi-fi et s’en serait servi pour enregistrer son message de revendication des attaques de novembre…

H. M. et N. S.

— 

Photo non datée de Fabien Clain.
Photo non datée de Fabien Clain. — OFF / AFP

On le croyait en Syrie, mais le vétéran du djihad serait passé en France en fin janvier 2015. Fabien Clain, 38 ans, avait revendiqué sur une vidéo de Daesh les attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Selon  Le Journal du Dimanche, le matériel qui lui aurait servi à enregistrer ce message a peut-être été acheté à Toulouse quelques mois plus tôt.

>> A lire aussi : Qui est Fabien Clain, le djihadiste suspecté d'avoir revendiqué les attaques?

A Toulouse juste après «Charlie Hebdo»

Parti en Syrie en janvier 2014, Clain aurait en effet séjourné dans la Ville rose, où il a longtemps vécu avec sa famille, entre le 20 janvier et le 7 février 2015. Soit juste après les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher…

Un employé d’une enseigne toulousaine de hi-fi a en effet reconnu le djihadiste après la diffusion de son portrait et la direction du magasin a retrouvé dans ses fichiers la trace de ses passages.

>> A lire aussi : Le djihadiste Fabien Clain de retour en France ?

En 2009, Fabien Clain avait été condamné à cinq ans de prison dans le cadre de la filière d'Artigat, du nom du petit village ariégeois où se retrouvaient les acteurs, souvent Toulousains, d’une filière d’acheminement de djihadistes vers l’Irak. A sa sortie, trois ans plus tard, il s’est installé en Normandie. Puis il est parti est Syrie.