Toulouse: Un apéro coussin contre les plots qui font mal aux fesses

POLEMIQUE L’installation de potelets anti-assise sur la place Arnaud-Bernard pour lutter contre le trafic suscite certaines critiques…

Béatrice Colin
— 
La mairie de Toulouse a fait installer en mars 2016 des plots anti-assise sur la place Arnaud-Bernard.
La mairie de Toulouse a fait installer en mars 2016 des plots anti-assise sur la place Arnaud-Bernard. — B. Colin / 20 Minutes

Aie, aïe, aïe. S’asseoir sur les plots d’Arnaud-Bernard peut désormais faire très mal. Depuis quelques jours, la mairie de Toulouse a fait installer sur certaines bornes métalliques un système anti-assise en forme d’une croix. Un dispositif destiné à faire fuir les vendeurs de cigarettes et trafiquants de stupéfiants qui pourraient avoir l’idée d’y poser leur derrière.

Plaintes des habitants

« Nous avons fait installer ces potelets sur la place à la demande des habitants, on a failli perdre le Carrefour city à cause des bagarres et querelles incessantes », répond Julie Escudier, la maire de quartier qui assure que cette option « anti-assise » est à l’essai.

Une initiative qui n’est pas du goût de tout le monde dans le quartier. « Il y a eu les caméras de surveillance, maintenant ces plots, mais je ne suis pas sûr que cela serve à grand chose », relève un commerçant. En janvier le comité de quartier avait lancé une pétition, appelant de ses vœux à « un plan d’aménagement du quartier et des mesures éducatives et préventives » plutôt qu’une « seule réponse sécuritaire ».

Police de proximité ?

Un constat partagé par le collectif de gauche Casa nova Toulouse Métropole. Ses membres ont décidé d’organiser ce samedi à 11 heures « L’apéro qui fait pas mal aux fesses », à grand renfort de coussins. « Ce n’est pas en installant ce genre de plots qu’ils vont arrêter le deal. Nous ne sommes pas non plus naïfs, mais peut-être qu’installer un poste de police de proximité et des îlotiers serait plus efficace que ce type d’aménagement, des caméras ou un camion de CRS simplement stationné sur la place », insiste Xavier Bigot, l’un de ses porte-parole.

>> A lire aussi : A Toulouse, la police de proximité pas vraiment en terrain conquis

« Toute initiative pour occuper l’espace public est la bienvenue, s’il n’y avait que des apéros avec coussin ce serait tant mieux », répond Julie Escudier. L’élue assure que le travail sur le quartier Arnaud-Bernard « ne se limite pas aux bornes ». « Nous allons organiser des événements durant l’Euro 2016, nous travaillons sur l’implantation de commerces », poursuit la maire de quartier.