Albi: Elle attaque une marque de serviettes hygiéniques, les juges lui mettent un tampon

INSOLITE Les demandes formulées par une Albigeoise ont été jugées irrecevables par la justice. Elle protestait contre les emballages de certaines serviettes de la marque Always…

N. S.
— 
Illustration: Justice, loi.
Illustration: Justice, loi. — Patrick Semansky/AP/SIPA

Sa démarche avait défrayé la chronique judiciaire, début mars au tribunal d’instance d’Albi. Un mois après avoir réclamé 3.992 euros à la société Procter et Gamble, propriétaire de la marque de serviettes hygiéniques Always, une Tarnaise a été déboutée lundi, indique La Dépêche du Midi.

Elle a même été condamnée à 750 euros d’amendes : 250 euros pour avoir abusé du droit d’agir en justice, 250 euros pour indemnisation préjudice moral à l’encontre de Procter et Gamble et 250 euros pour les frais de procédure civile.

Un problème avec la dentelle et les cadenas

La plaignante jugeait que les emballages de certaines serviettes Always, représentant de la dentelle et un cadenas, « constituaient une perversité et une incitation à la débauche ».

D’après elle, cela portait préjudice aux femmes « respectables et respectées », à différencier des « porcasses » et des « prostituées ». La justice n’a pas vu les choses à travers le même prisme.