Taxis et loi travail: Journée noire à Toulouse, une opération escargot programmée

SOCIETE Comme lundi, des centaines de taxis protestent contre la concurrence des VTC à Toulouse. Des mobilisations contre la loi travail devraient également entraîner de grosses perturbations dans la circulation…

N.S. avec AFP
— 
Des taxis bloquent la rocade de Toulouse, le 4 avril 2016.
Des taxis bloquent la rocade de Toulouse, le 4 avril 2016. — R. Gabalda / AFP

Les annonces du gouvernement n’y ont rien changé. Plusieurs centaines de taxis reconduisent mardi le mouvement initié lundi à Toulouse, afin de protester contre la concurrence des VTC (voitures de tourisme avec chauffeur).


Intervention policière

Dès 6 heures, quelque 180 taxis empêchaient l’accès des véhicules à l’aéroport de Toulouse-Blagnac, au niveau de l’entrée principale, ainsi qu’à certains sites du constructeur aéronautique Airbus, en attendant de nombreux renforts. Des tensions sont apparues au niveau du rond-point Guynemer, à Colomiers. Des automobilistes s’en sont pris à des taxis qui bloquaient la circulation. La police a dû intervenir aux alentours de 8 h 30.

Opération escargot à partir de 13 heures

Vers 9 h 30 les taxis ont commencé a débloqué les sites Airbus pour se rassembler au rond-point de l’Envol, à Blagnac. Une opération escargot est programmée sur la rocade en début d'après-midi.

Les rencontres, lundi, entre le secrétaire d’État aux Transports Alain Vidalies et les représentants de taxis et de VTC n’ont donc rien changé. « Nous voulions du concret, nous ne voulions pas une réunion reportée au mois de juin », explique Stéphane Abeilhou, porte-parole de l’Association de défense des taxis toulousains.

« On est fatigués de tout ça, il y a des entreprises en péril, nous n’avons pas les moyens d’attendre. » Le représentant réclame la « fin du système VTC », qui « favorise les activités souterraines, occultes ». Les chauffeurs réclament également le retour à la TVA à 5,5 % et à la défiscalisation de la TIPP.


Par ailleurs, la journée de mardi sera marquée dans la Ville rose comme ailleurs en France par une nouvelle mobilisation contre la loi Travail. Dès mardi matin, des opposants au projet porté par Myriam El Khomri bloquaient la sortie de l’autoroute A62 qui dessert la zone d’activité Eurocentre, au nord de l’agglomération, à l’initiative de la CGT.

Une manifestation, à laquelle participeront lycéens et étudiants, est prévue dans l’après-midi au centre-ville de Toulouse. Pour cette raison, les taxis ne pénètreront pas dans la ville ce mardi. Mais une délégation doit être reçue à la préfecture.