Top 14: Castres reprend espoir au bout de l'ennui... Toulouse repart bredouille

LIVE Castres et Toulouse se retrouvent ce samedi dans le Tarn. Un match décisif dans la course aux phases finales du Top 14…

Nicolas Stival

— 

Le Castrais Rodrigo Capo Ortega (à gauche) à la lutte avec le Toulousain Imanol Harinordoquy lors du match aller, le 5 septembre 2015 au stade Ernest-Wallon de Toulouse.
Le Castrais Rodrigo Capo Ortega (à gauche) à la lutte avec le Toulousain Imanol Harinordoquy lors du match aller, le 5 septembre 2015 au stade Ernest-Wallon de Toulouse. — P. Pavani / AFP

CASTRES-TOULOUSE: 15-9

16h42: Merci à vous de nous avoir suivi. Bonne fin de journée et bon week-end ! On se quitte avec la joie d'un supporter castrais à l'issue de cette purge.

 

16h40: Castres revient à quatre points du Stade Toulousain et peut encore croire à la qualification pour les phases finales. Finalement bredouille après avoir failli gagner le match, Toulouse devra se méfier jusqu'au bout.

80e: URDAPILLETA PASSE UN DROP APRES LA SIRENE !!! L'Argentin assure la victoire de Castres et prive le Stade Toulousain du bonus défensif !!!

77e: Enorme coup de pied de l'arrière castrais Palis pour se dégager. Toulouse a peut-être commis un péché d'orgueil...

75e: Près d'un quart d'heure passé en mêlée...

 

73e: Castres souffre. Toulouse vise clairement l'essai et la victoire. Nouvelle mêlée...

71e: Et ça continue dans les 22 m castrais. Le pilier Yohan Montès, aka le quatrième ZZ Top, est pénalisé. Le Stade Toulousain prend la mêlée et enfonce son homologue. Nouvelle pénalité.

69e: Temps fort toulousain, derrière un maul pénétrant consécutif à un bon lancer en touche (si, si !) de Tolofua. Doussain préfère taper en touche que tenter la pénalité.

64e: Urdapilleta qui tente une pénalité du milieu de terrain, décalé sur la gauche. ET LE BALLON PASSE !!! Castres reprend l'avantage (12-9)

62e: Oui, Canal + émet de nouveau.

 

60e: Bon, disons les choses franchement. Ce match est une purge. En attendant un éventuel éclair, voici un deuxième intermède musical.

 

58e: Et Toulouse qui perd Maestri, touché à une épaule et remplacé par l'inaltérable Lamboley

 

55e: La contestation monte à cause des déboires techniques de Canal+

 

53e: Il est vrai.

 

50e: Bref, Canal+, qui retransmet le match, a des soucis.

 

48e: Et ça s'excite enfin. Un bel essai de Palis est refusé pour une percussion du sanguin Caminati.

45e: Et Bézy qui réplique encore, toujours sur pénalité (9-9)

42e: C'est reparti avec cette pénalité transformée par Urdapilleta (9-6)

40e: Une toute dernière action toulousaine est gâchée par un en-avant. Beau symbole de cette première période. On se retrouve dans quelques minutes.

38e: Belle percée de l'excellent numéro 8 stadiste Galan, relaté par Bézy. Mais ça ne donne rien, sinon de nouveaux accrochages...

34e: Le Castrais Caballero, sosie non-officiel d'Imanol Harinordoquy, commet une faute grossière au sol. Carton jaune. Les deux équipes sont à 14 et BEZY EGALISE SUR PENALITE (6-6).

32e: Donc, Jean Roucas sévit sous pseudo sur Twitter.

 

29e: François Cros fait une grosse faute et prend un carton jaune. Déjà pas bien brillant, le Stade Toulousain se retrouve à 14 pendant dix minutes. Mais Urdapilleta connaît son premier échec sur pénalité. Le score ne bouge pas.

28e: Bien vu.

 

24e: Tiens, le Stade Toulousain est dans le camp tarnais. Et Sébastien Bézy en profite pour passer une pénalité (6-3).

20e : Croche-patte de Fickou sur Smith. « Le carton, le carton » réclame le public castrais. Finalement, c’est une « simple » pénalité. Urdapilleta rajoute trois points (6-0).

19e: Et voilà, enfin une action, initiée par le centre castrais Rémi Lamerat, formé au Stade Toulousain et futur Clermontois (vous suivez ?) Joli slalom de l'international mais l'initiative échoue juste devant la ligne des Rouge et Noir.

18e: Vu qu'on s'ennuie un peu sur le terrain, je vous propose un intermède musical.

 

14e: Pour l'instant, il y a davantage d'accrochages que de passes. On va mettre ça sur le compte de l'enjeu.

11e: Encore pénalisé, le Stade Toulousain s'offre à la botte d'Urdapilleta. Et LE BUTEUR CASTRAIS OUVRE LA MARQUE (3-0).

6e : ça « fritonne » un peu d’entrée. Au fait, je m’en voudrais de ne pas mentionner côté toulousain la première titularisation du jeune troisième ligne François Cros. Pour en savoir davantage sur lui, c’est ici.

 

3e: Le CO part fort et domine ce tout début de match. En même temps, les Castres n'ont pas le choix. Ils doivent gagner sous peine de partir prématurément en vacances.

14 h 40: Bienvenue à vous et merci de venir suivre ce derby avec nous. Un petit point sur la compo de Castres Olympique pour commencer.

 

 

A ma gauche, le Castres Olympique, septième du Top 14 avec 45 points. A ma droite, le Stade Toulousain, cinquième avec 53 points. Le CO n’a plus le choix : s’il veut raccrocher le wagon des qualifiables pour les phases finales, autrement dit le Top 6 du Top 14, il doit mater son encombrant voisin.

Toulouse pourrait quant à lui quasiment assurer sa place parmi les heureux élus s’il confirme son large succès sur le Stade Français (36-3). Avant, éventuellement, d’aller plus haut, comme le chantait Tina Arena.

>> Parce que cette affiche sent bon le printemps et (déjà) les phases finales qui font l’orgueil de notre rugby, venez suivre ce Castres - Toulouse en notre compagnie à partir de 14 h 40.