Toulouse: Donnez votre avis sur la métamorphose du quartier de la gare

URBANISME La concertation publique sur le projet urbain qui va changer le visage du quartier de le gare, et donc celui du centre-ville de Toulouse, s’ouvre ce mardi…

Hélène Menal
— 
Une projection du parvis de la gare Matabiau.
Une projection du parvis de la gare Matabiau. — Europolia

Si tout va bien, le « vrai » TGV déboulera en gare Matabiau en 2024. Mais cette révolution ferroviaire doit être précédée par un grand chamboulement urbanistique dans un vaste périmètre de 135 hectares : le fameux projet Toulouse Euro Sud Ouest (TESO) soumis à la concertation publique à partir de ce mardi 29 mars et jusqu’au 28 juin.

Une extension du centre-ville

La Ville de Toulouse veut profiter de la métamorphose de Matabiau pour étendre le centre-ville de la Ville rose. L’esthétique du projet a été confiée à l’urbaniste catalan Joan Busquets qui a déjà commencé à travailler sur la liaison boulevards-gare avec la réfection de la rue Bayard. Le maire, Jean-Luc Moudenc (LR), a également annoncé la construction d’un nouveau parking souterrain en haut des allées Jean-Jaurès qui ont vocation à être transformées en « ramblas » à la barcelonaise.

Les grandes ligne du projet Toulouse Euro Sud Ouest.
Les grandes ligne du projet Toulouse Euro Sud Ouest. - Europolia

Un centre d’affaires et des logements

Qui dit TGV dit business. Le projet TESO prévoit de transformer les environs de la gare en quartier d’affaires. Sièges d’administrations, de grands groupes, en tout 300.000 m2 devraient être consacrés à des bureaux ou des activités tertiaires, essentiellement le long de la voie ferrée pour faire office de « tampon acoustique ». Quelque 2.000 logements neufs sont également envisagés, en particulier dans le prolongement nord de la gare en suivant le Canal.

Comment mettre son grain de sel

Durant trois mois, des registres sont mis à disposition du grand public pour recueillir les avis et observations. En version papier, ils sont accessibles au siège de Toulouse Métropole (derrière l’arche Marengo), au Capitole et dans les mairies annexes de Bonnefoy, des Minimes et de la Roseraie. Les remarques peuvent également être faites en ligne.

Pour les échanges de vive voix, une réunion publique aura lieu le jeudi 12 mai (à 18h30) au sommet de l’arche Marengo.