Toulouse: Enervé d'être coincé dans un bouchon, il roule sur les pieds d'une policière

FAITS-DIVERS L’énorme bouchon provoqué jeudi par un incendie au bord du Canal a eu des effets collatéraux…

H.M.
— 
Au commissariat central, les cellulles des gardés à vue. 2/02/2012 Toulouse
Au commissariat central, les cellulles des gardés à vue. 2/02/2012 Toulouse — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

L’incendie qui a éclaté jeudi, vers 16 heures, dans un immeuble du boulevard Bonrepos, en bordure du Canal du Midi, n’a pas seulement intoxiqué trois résidents et endommagé 30 appartements. Il a aussi conduit une policière à l’hôpital.

La fonctionnaire, qui s’est vue prescrire un arrêt de travail de huit jours, assurait le respect du périmètre de protection établi par les pompiers autour de l’immeuble en feu. Elle était donc aux premières loges de l’énorme bouchon qui a perturbé la circulation au centre-ville de Toulouse jusqu’en début de soirée. Et à la merci des automobilistes excédés qui rongeaient leurs freins dans l’embouteillage.

Son amie frappe une autre automobiliste

Parmi eux, une voiture s’est particulièrement fait remarquer. Sa passagère, âgée de 20 ans, a d’abord eu une dispute avec une autre conductrice. Elle l’a frappée et a « dégommé » son rétroviseur.

C’est après ce premier incident que le couple a tenté de prendre la fuite. Le conducteur, âgé de 25 ans, a décidé de franchir le périmètre renversant les cônes de signalisation et roulant allègrement sur les pieds de la policière en faction.

Les deux énervés ont pris ensemble la route de commissariat, de l’autre côté du Canal. Ils étaient toujours en garde à vue vendredi matin.