Toulouse: Un étudiant (particulièrement doué) piratait Orange à grande échelle

FAITS-DIVERS Des geeks, accros aux jeux vidéo, pirataient les lignes d’Orange pour passer des appels surtaxés. Interpellé, le « cerveau » de l’opération n’a que 19 ans…

H.M.

— 

Un technicien devant un central téléphonique. Illustration.
Un technicien devant un central téléphonique. Illustration. — Gile Michel - Sipa

L’alerte a été donnée par l’opérateur Orange lassé d’essuyer la colère de clients surpris de voir leur facture exploser. Et c’est en « planquant » près d’une armoire téléphonique du centre-ville de Toulouse, rue Ozenne, que les enquêteurs de la sûreté départementale ont résolu en partie cette affaire révélée jeudi dans les colonnes de La Dépêche du Midi.

Trafic de codes pour des jeux en ligne

L’enquête a fait un bond de géant fin octobre quand les policiers repèrent un homme pendu à son téléphone près du terminal. Deux heures après, un jeune déguisé en technicien Orange vient récupérer son matériel dans l’armoire téléphonique.

Il s’agit d’un étudiant de 19 ans, surdoué de l’informatique, qui avait trouvé le moyen de détourner les lignes téléphoniques des particuliers. Dans un but très geek, puisqu’il s’agissait d’appeler des numéros surtaxés qui fournissent des « codes » pour avancer plus vite dans les jeux en ligne addictifs type Call of Duty ou World of Warcraft .

300.0000 euros de préjudice

Le génie du piratage, qui revendique fièrement le dispositif, et ses amis utilisaient non seulement le système pour assouvir leurs pulsions ludiques, mais ils faisaient aussi commerce des codes en les revendant à d’autres gamers accros.

L’étudiant interpellé fin octobre est placé sous contrôle judiciaire. Quatre de ses jeunes complices ont été interpellés chez eux la semaine dernière. L’opérateur Orange estime à 300.000 euros le montant des appels détournés au préjudice de ses clients.