Pyrénées: Un réseau de cambrioleurs des Balkans démantelé

FAITS DIVERS Lors des perquisitions, les gendarmes ont saisi plus de 350 objets de valeur...

J.R. avec AFP

— 

Illustration cambriolage.
Illustration cambriolage. — CARDINAEL/ISOPRESS/SIPA

Dix personnes, originaires des Balkans pour la majorité, ont été mises en examen vendredi après le démantèlement d’un réseau de cambrioleurs dans les Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées. Le préjudice de ces nombreux vols atteindrait plusieurs centaines de milliers d’euros.

Bijoux, montres et multimédia

Les cambrioleurs ont été interpellés dimanche à Lourdes et à Tarbes. Lors des perquisitions, plus de 350 objets de valeur ont été saisis lors de perquisitions, dont « plus d’une centaine de bijoux, une cinquantaine de montres de luxe, de nombreux matériels informatiques et multimédia, une somme importante d’argent liquide et des faux documents », selon la gendarmerie de Pau.

Les sept hommes et trois femmes interpellés ont été mis en examen pour « association de malfaiteurs, vols en bande organisée et recels en bande organisée ». Huit suspects, venant du Monténégro, du Kosovo, de Slovénie, de Serbie et d’Italie, ont été placés en détention provisoire, deux des femmes sous contrôle judiciaire.

Depuis fin 2015, les membres de ce réseau étaient installés à Tarbes et Lourdes. Ils sont soupçonnés d’être à l’origine d’une cinquantaine de cambriolages de résidences principales et secondaires depuis début 2016 dans les Hautes-Pyrénées et l’est des Pyrénées-Atlantiques.

L’enquête, confiée aux gendarmes de Pau, se poursuit en France et à l’étranger pour retrouver de possibles complices.