TFC: En hausse, en baisse... Le premier baromètre des joueurs de l'ère Pascal Dupraz

FOOTBALL Certains joueurs, comme Etienne Didot, ont retrouvé du temps de jeu depuis la nomination de Pascal Dupraz à la tête du TFC. D’autres ont (temporairement?) disparu…

Nicolas Stival

— 

Le défenseur du TFC Pavle Ninkov lors d'un match de Coupe de la Ligue contre Auxerre, le 28 octobre 2015 au Stadium de Toulouse.
Le défenseur du TFC Pavle Ninkov lors d'un match de Coupe de la Ligue contre Auxerre, le 28 octobre 2015 au Stadium de Toulouse. — P. Pavani / AFP

C’est un grand classique. Chaque changement d’entraîneur s’accompagne d’un changement de joueurs. Après avoir succédé à Dominique Arribagé le 1er mars, Pascal Dupraz n’a pas fait la révolution. « Pour faire vivre le groupe, il faut perdre le moins de monde possible », plaide Dupraz. Après deux matchs, à Marseille (1-1) et contre Bordeaux (4-0), il y a toutefois clairement des gagnants et des perdants. Voici notre baromètre, avec trois noms dans chaque catégorie.

En hausse

  • Etienne Didot, le renouveau

Titulaire en début de saison, le milieu axial avait perdu sa place au cours de l’automne après plusieurs prestations inabouties. Relancé par Dupraz, le Breton renaît à 32 ans. « L’Etienne du moment ne peut pas sortir de l’équipe », assure Dupraz.

  • Pavle Ninkov, le revenant

Entré à la pause contre Bordeaux, le latéral droit de 30 ans pourrait débuter samedi à Lille, en l’absence de Jean-Daniel Akpa Akpro, touché aux adducteurs. Le Serbe n’avait plus joué en L1 depuis quatre mois, supplanté par Somália, Marcel Tisserand, voire par l’habituel arrière central Steeve Yago.

  • Tongo Doumbia, le regain

Si l’on excepte le dernier match d’Arribagé contre Rennes (1-2), qu’il n’avait pas disputé car puni, le milieu relayeur était fréquemment utilisé par le précédent technicien. Mais l’international malien de 26 ans, en proie à des problèmes judiciaires en début de saison, ne dégageait pas cette impression de puissance qui le rend désormais incontournable dans le schéma de Dupraz.

En baisse

  • Zinédine Machach, le « puni »

Le jeune milieu de 20 ans ne jouera pas à Lille. Il est suspendu après un carton rouge reçu avec l’équipe réserve, en CFA 2. Très prometteur, Machach n’a pourtant pas été convoqué pour les deux premiers matchs de l’ère Dupraz, en raison de problèmes de comportement.

  • William Matheus, le disparu

Comme Machach, le Brésilien de 25 ans n’a pas encore été couché sur une feuille de match par le nouvel entraîneur. Barré par François Moubandjé, l’arrière gauche pourrait bientôt découvrir le onzième club de sa carrière.

  • Oscar Trejo, l’intermittent

L’esthète argentin était quasiment inamovible sous Arribagé. Il est désormais remplaçant. Pas assez décisif, malgré son but inscrit contre Bordeaux, le milieu offensif de 27 ans à la technique soyeuse « doublonne » avec Didot dans le système mis en place par Dupraz.