En 2017, Toulouse sera au centre de la galaxie avec le Congrès mondial des astronautes

ESPACE Les astronautes du monde entier ont choisi la Ville rose pour tenir leur 30e congrès en septembre 2017…

Hélène Ménal

— 

Un astronaute américain en manœuvre à l'extérieur de la Station spatiale internationale.
Un astronaute américain en manœuvre à l'extérieur de la Station spatiale internationale. — Nasa-Sipa

Ils ne sont que 400, de 37 nationalités différentes, dans le club très fermé de ceux qui ont réalisé au moins une orbite autour de la Terre. Et ils mettront le cap sur Toulouse entre le 4 et 8 septembre 2017. Les astronautes ont en effet choisi la Ville rose, la « capitale européenne de l’Espace », pour y tenir leur 30e congrès mondial sous le haut patronage du Cnes.

Avec un site d’atterrissage tout trouvé pour l’association des Space Explorers (ASE) :  La Cité de l’Espace où la plupart d’entre eux sont honorés dans le « Hall of Fame ».

Selon l’ASE, une centaine de professionnels fera le voyage à Toulouse. Dont probablement Thomas Pesquet, ancien étudiant à Supaéro, qui d’ici là aura rejoint le cercle : il doit s’envoler en novembre 2016 pour la Station spatiale internationale (ISS) et en revenir en mai 2017, largement à temps pour participer au congrès.

Des rencontres avec le grand public

Alors, de quoi parlent les astronautes, spationautes et autres taïkonautes quand ils se retrouvent ? Forcément, ils parlent boulot. « Ils échangent sur leurs agences spatiales respectives, les vols habités et les projets futurs d’exploration », précise l’ASE.

Mais ce congrès, encore lointain, comportera aussi un volet grand public piloté par Claudie Haigneré, la première Française dans l’espace, et prévoit des échanges avec les visiteurs, notamment les scolaires et les étudiants.