Le Toulousain Gillian Galan bloqué dans la nasse girondine, vendredi au stade Ernest-Wallon.
Le Toulousain Gillian Galan bloqué dans la nasse girondine, vendredi au stade Ernest-Wallon. — P. Pavani / AFP

RUGBY

Top 14: Tenu en échec par l’UBB, le Stade Toulousain ne sait plus gagner

Toulouse a concédé le nul face à Bordeaux-Bègles (13-13), vendredi soir. C’est le quatrième match d’affilée sans victoire pour les Rouge et Noir…

Ce match avait été clairement ciblé par le Stade Toulousain, le président Bouscatel en tête, qui avait lancé solennellement un appel aux supporters. Mais le cinquième du Top 14 n’a pas réussi à battre le quatrième, l’Union Bordeaux-Bègles, vendredi à Ernest-Wallon (13-13).

C’est le quatrième match sans succès d’affilée pour les Rouge et Noir (deux défaites puis deux nuls). Toutes compétitions confondues, les coéquipiers de Thierry Dusautoir n’ont gagné qu’une rencontre sur huit en 2016. « Sur le contenu et la physionomie des matchs, je pense qu’on produit un rugby intéressant, juge le capitaine toulousain. Mais aujourd’hui il faut être efficace. »

75 % de possession pour Toulouse

Dominateurs (avec 75 % de possession du ballon), les Stadistes se sont heurtés à une belle défense girondine, qui n’a cédé que sur l’essai de Paul Perez (30e), auquel Metuisela Talebula, un temps pisté par Toulouse, a superbement répondu (48e). « Posséder le ballon ne suffit pas, peste l’entraîneur principal Ugo Mola, privé de cinq internationaux retenus pour Ecosse - France, dimanche (Maestri, Camara, Fickou, Bézy et Médard). On a eu beaucoup de munitions mais pas assez de réalisme sur nos moments forts pour prendre nos distances. »

Les Toulousains ont « égaré » cinq ballons en touche, via le talonneur remplaçant Christopher Tolofua notamment. Et ils ont encore failli dans les tirs au but. Jean-Marc Doussain a ainsi raté une pénalité de 22 m en face des poteaux. Le même Doussain avait déjà manqué la transformation qui aurait offert le nul à son équipe face à Montpellier (29-31), avant que Sébastien Bézy ne voit la sienne contrée par un Briviste une semaine plus tard, alors que le demi de mêlée international avait la gagne au bout du pied (21-21).

>> A lire aussi : VIDEO. L'incroyable raté de Sébastien Bézy à Brive fait perdre deux points au Stade Toulousain

Trois grosses erreurs en trois matchs qui symbolisent les errements actuels d’une équipe qui doit désormais préparer un rendez-vous très périlleux, dimanche 20 mars à Clermont.