Toulouse: Les accros aux chaussures ont désormais leur application

CONSOMMATION La start-up toulousaine Kissmyshoe propose ce service permettant de localiser dans quelle boutique se trouve la paire de chaussures de vos rêves...

Julie Rimbert

— 

Illustration de chaussures dans un magasin.
Illustration de chaussures dans un magasin. — Chet Strange/AP/SIPA /

Localiser la dernière paire de chaussures à la mode dans une boutique de Toulouse, sans arpenter la ville pendant des heures. C’est le service que propose l’application Kissmyshoe, créée par une start-up toulousaine.

Courcicuiter le e-commerce

Lancée mi-janvier sur Androïd et iPhone, l’application permet de repérer une paire de pompes et d’aller directement dans le magasin pour l’acheter. « L’idée est née quand la copine de mon frère est arrivée un week-end avec deux sacs remplis pour deux jours, raconte Simon Gout, l’un des trois associés de Kissmyshoe. L’un contenait des vêtements, l’autre de nombreuses chaussures. Face à ce phénomène de mode consistant à collectionner des chaussures, nous avons creusé le concept pour aider les consommateurs dans leur shopping ».

>> A lire aussi : Grâce à deux Toulousains, vous pourrez nourrir votre chat à distance d'un simple clic

Selon les études menées par la start-up, 85 % de ses clientes préfèrent essayer des chaussures avant de les acheter. La jeune pousse a donc convaincu une trentaine de commerçants du centre-ville de la Ville rose de mettre en ligne leurs produits. En quelques clics, ils sont visibles par les 350 utilisatrices de l’application. « Nous souhaitons leur donner les bons outils pour se défendre, voire court-circuiter le e-commerce qui peut pénaliser les commerçants indépendants, poursuit Simon Gout. Et cela permet à nos utilisatrices de découvrir de nouvelles boutiques, pas toujours visibles dans les petites rues du centre-ville ».

Financement européen

Alice Abenin, une Toulousaine de 20 ans, utilise l’application. « Je l’ai connue sur les réseaux sociaux, une annonce proposait de devenir une bêta testeuse pour une application de chaussures, explique cette étudiante en deuxième année à l’ISEG, fan de chaussures. Je suis toujours à l’affût de nouvelles tendances et de nouveaux modèles sur Instagram et dans les magasins, KissMyShoes me sert à trouver les magasins où dénicher de nouvelles paires. Son seul inconvénient pour le moment est sa jeunesse : lorsque l’appli sera bien développée, nous aurons accès à beaucoup plus de magasins et de marques ».

Forte de son concept, la jeune pousse est la seule start-up française à avoir été retenue à l’automne 2015 par la Commission européenne dans le cadre du programme Fiware Accelerator, parmi 25 sociétés innovantes d’Europe, avec un financement de 110.000 euros à la clé. Ses fondateurs veulent toucher 10.000 utilisatrices afin de se lancer sur le plan national.