Toulouse : Les prix de l'immobilier dans l'ancien, quartier par quartier

IMMOBILIER Si les prix restent stables, le nombre de ventes à Toulouse a progressé au cours de la dernière année selon un bilan dressé par les notaires à la veille du salon de l’immobilier…

Béatrice Colin

— 

Vue aérienne sur le centre ville de Toulouse depuis le quartier de Saint Cyprien, l'un des plus chers de Toulouse.
2/06/2010
Toulouse
Vue aérienne sur le centre ville de Toulouse depuis le quartier de Saint Cyprien, l'un des plus chers de Toulouse. 2/06/2010 Toulouse — Fr?d?ric Scheiber/20MINUTES

Le rêve français est bel et bien révolu si on en croit les notaires de la Haute-Garonne qui ont dressé mardi un bilan de l’évolution des prix en 2015, à la veille du Salon de l’immobilier, ce week-end au Parc des expositions.

Les habitants de l’agglomération ont fait une croix sur ce qui les a fait vibrer et économiser pendant des années : construire une maison dans un petit coin de paradis, au-delà de la rocade. Retour à Toulouse pour les acquéreurs.

Et avant de se lancer dans l’achat d’une maison, nombre d’habitants commencent par investir dans un appartement, dont le prix médian sur la Ville rose est de 2.500 euros le m2. Il a baissé de 0,4 % en un an, mais le nombre de ventes a augmenté de 5,1 %.

Les beaux quartiers ne connaissent pas la crise.

Pour ceux qui ont les moyens et aime les beaux quartiers, il faut prévoir en moyenne un budget de 400.000 euros pour un appartement de 100 m2 dans le quartier Saint-Etienne, aux Carmes (3.790 euros/m2), à Saint-Georges ou encore au Capitole.

Prix médians par quartier dans l'immobilier ancien en 2015
Prix médians par quartier dans l'immobilier ancien en 2015 - Notaires de France BDD Perval

En 2015, une cinquantaine d’appartements du centre-ville se sont vendus à plus de 500.000 euros avec la palme pour un 240 m2 rue Peyrolières vendu à 950.000 euros. Saint-Cyprien reste aussi très cher et, après trois ans de baisse, les prix de vente remontent à 3.610 euros/2 (+17 %). D’autres quartiers comme Compans sont très prisés des étudiants et gardent la côte auprès des acheteurs (3.150 euros/m2).

Les faubourgs influencés par les dessertes des transports en commun.

Après avoir subi durant plusieurs mois les travaux de construction du tramway, les prix dans l’ancien ont repris des couleurs au Fer-à-Cheval (2.740 euros/m2), aux Arènes (2.210 euros/m2) et à Croix-de-Pierre (2.160 euros/m2).

Prix médians par quartier dans l'immobilier ancien en 2015
Prix médians par quartier dans l'immobilier ancien en 2015 - Notaires de France BDD Perval

A contrario, le quartier de la Terrasse, moins bien desservi par les transports en commun enregistre une baisse de ses prix de 10,6 %. (2.320 euros/m2). Quelques quartiers bénéficient par contre de la revente d’appartements achetés il y a quelques années en défiscalisation, notamment du côté des Argoulets ou de la Juncasse dont les prix ont grimpé de 10,5 % à 2.150 euros/m2.

Des quartiers dans l’expectative

Après avoir grimpé, les prix sont à la baisse dans certains quartiers qui doivent faire l’objet d’un projet de rénovation dans les années à venir. C’est le cas du côté de la gare Matabiau ou la chute est de 5,8 % l’an dernier, à 3.140 euros/m2, mais aussi Marengo-Jolimont avec un prix au m2 de 2.410 euros, en chute de 8,2 %.

 	Prix médians par quartier dans l'immobilier ancien en 2015
Prix médians par quartier dans l'immobilier ancien en 2015 - Notaires de France BDD Perval

« Il y a eu une pause dans les décisions politiques sur le projet autour de la gare et un manque de visibilité pour les acquéreurs », relève Philippe Pailhes de la chambre des notaires. Le début des travaux de la rue Bayard et l’annonce faite autour de la rénovation des allées Jean-Jaurès pourraient inverser la tendance cette année.

>> A lire aussi : Les allées Jean-Jaurès vont être transformées en ramblas, comme à Barcelone