Affaire Merah: Le parquet veut un renvoi du frère devant les assises spéciales

TERRORISME Le parquet de Paris a demandé que le frère du tueur au scooter soit jugé par une cour d'assises spéciale pour complicité d'assassinats...

J.R. avec AFP

— 

A l'arrivée dans les locaux des services anti-terroristes à Levallois-Perret, lors de l'interpellation d'Abdelkader Merah en mars 2012.
A l'arrivée dans les locaux des services anti-terroristes à Levallois-Perret, lors de l'interpellation d'Abdelkader Merah en mars 2012. — Christophe Ena/AP/SIPA

Trois ans et demi après les tueries de Mohamed Merah à Toulouse et Montauban, le parquet de Paris a demandé ce vendredi un procès aux assises spéciales pour son frère Abdelkader, poursuivi pour « complicité d’assassinats ».

Le parquet réclame aussi le renvoi aux assises d’un complice présumé, Fettah Malki, soupçonné d’avoir procuré une arme au tueur au scooter. Mohamed Merah avait abattu à Toulouse le 11 mars un militaire puis, le 15, deux parachutistes de Montauban.

>> A lire aussi : La mère d’une victime de Merah crée une maison pour prévenir la radicalisation

Le 19, il assassinait dans une école juive de Toulouse un professeur et ses deux fils, ainsi qu’une élève de 8 ans. Il avait été abattu le 30 mars par les forces de l’ordre.

>> A lire aussi : Une nouvelle mise en examen pour Abdelkader Merah

Abdelkader Merah avait déjà été mis en examen par le juge Christophe Teissier pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ».

Non-lieu requis pour un troisième homme

Le parquet requiert un non-lieu pour un troisième homme, Mohamed Mounir Meskine, « faute d’avoir pu établir avec certitude son implication ». Il était soupçonné d’avoir participé, avec les frères Merah, au vol du scooter utilisé lors des tueries, ce qu’il a toujours nié.

Les juges d’instruction devront maintenant décider d’un renvoi ou non devant la cour d’assises spécialement composée de magistrats professionnels.