Carcassonne: Le policier confond une étudiante avec un fugitif et se retrouve au tribunal

JUSTICE Il a pris une étudiante en médecine pour un prisonnier évadé et a canardé sa voiture. Le policier, bien noté, s’est retrouvé au tribunal pour cet emballement…

H.M.

— 

Un policier en intervention. Illustration
Un policier en intervention. Illustration — Fred Scheiber/20 Minutes

Il a tiré, à huit reprises au moins, sur la voiture d’une inoffensive étudiante en médecine. Un gardien de la paix de 47 ans, médaillé pour son dévouement et son courage, a été jugé mardi devant le tribunal correctionnel de Carcassonne pour avoir joué au cow-boy sans discernement.

>> A lire aussi : Le GIPN se trompe de logement et défonce sa porte

Les faits, rapportés par La Dépêche du Midi, remontent au 26  février 2013. Les policiers de Carcassonne sont sur les dents parce qu’un évadé de prison circule dans le secteur dans une Mercedes grise. Le prévenu est dans son véhicule et croit comprendre dans sa radio que le suspect se dirige vers lui.

« Un fou qui tire sur tout ce qui bouge »

Et malheureusement, c’est à ce moment qu’une Mercedes grise surgit dans son champ de vision. Il tente de l’intercepter, l’automobiliste n’obtempère pas. Alors, il sort de son véhicule, sans brassard de police, et tire à feu nourri… sur une étudiante en médecine. Elle a cru à « un fou qui tire sur tout ce qui bouge comme on en voit à la télé », a raconté la victime à la barre selon quotidien régional.

Le prévenu a plaidé « l’état de stress ». Il sera fixé sur son sort le 12 avril 2016.