Toulouse: La Ville renonce à baptiser un complexe culturel «Guy-Novès»

POLEMIQUE La mobilisation des riverains a eu raison de cette idée municipale. Guy Novès ne donnera pas son nom au bâtiment JOB, symbole de l’histoire ouvrière…

Helene Menal

— 

Guy Novès lors de l'hommage rendu à Ernest-Wallon
Guy Novès lors de l'hommage rendu à Ernest-Wallon — F. Lancelot / SIPA

C’est l’histoire d’une fausse bonne idée. Dans l’émotion du départ de l’emblématique Guy Novès pour le XV de France, la mairie avait décidé de lui rendre hommage en accolant son nom à l’Espace JOB. L’emblématique bâtiment qui avait abrité la papeterie du même nom, reconverti en complexe culturel et sportif, avait notamment l’avantage d’être situé dans le quartier des Sept-Deniers qui est aussi celui du stade Ernest-Wallon où le coach a écrit les plus belles pages de l’histoire du Stade Toulousain.

 

Une pétition de 3.000 signatures

Mais JOB et Guy-Novès, accolés pour baptiser à la fois le bâtiment et la place qui le jouxte, c’était un symbole de trop. Les associations et les habitants du quartier ne se sont pas privés pour le faire remarquer, allumant une polémique contre-productive et qui devenait même gênante pour le principal intéressé.

>> Lire aussi : Toulouse : Le baptême d’une esplanade en hommage à Guy Novès provoque une levée de bouclier

Mais, une pétition de 3.000 signatures plus tard, l’incendie est éteint. Le collectif JOB vient d’annoncer que la mairie fait marche arrière. C’est Olivier Arsac, le maire de quartier, qui l’a confirmé jeudi soir aux habitants lors d’une réunion publique. Il leur a expliqué qu’une nouvelle proposition d’espace public pour honorer Guy Novès va être recherchée, « a priori dans le quartier des Sept-Deniers ».