Toulouse: Les écologistes verts de rage contre la nouvelle ministre Emmanuelle Cosse

POILITIQUE Les responsables toulousains d'EELV, échaudés par Sivens, fulminent contre l’entrée au gouvernement d’Emmanuelle Cosse et lui reprochent sa « soif de pouvoir »…

H.M.

— 

Emmanuelle Cosse, alors secrétaire nationale d'EELV, le 8 janvier.
Emmanuelle Cosse, alors secrétaire nationale d'EELV, le 8 janvier. — N. Messyasz Sipa

Ils l’appellent encore par son petit nom mais pour le reste, ils ne sont pas tendres, loin de là. Clémentine Renaud et Frédéric Marin, les porte-parole d’EELV dans la Ville rose, viennent de publier un communiqué incendiaire sur le choix d’Emmanuelle Cosse, leur ex-secrétaire nationale, d’accepter le portefeuille du Logement dans le nouveau gouvernement.

Piqûre de rappel sur Sivens

Intitulé « Emma abandonne l’écologie », le texte explique que cette « malheureuse décision est le fruit de l’opportunisme et d’une soif de pouvoir incompatible avec la transition écologique indispensable pour notre pays ».

>> A lire aussi : Des tweets gênants d’Emmanuelle Cosse refont surface

Les écolos de Toulouse touchent aussi là où ça fait mal en évoquant la mort de Rémi Fraisse : « Comment oser faire ce choix pour un gouvernement (…) qui s’entête dans le projet inutile et destructeur de Notre-Dame des Landes ou de Sivens », demandent-ils.

Enfin, pour que ce soit bien clair, ils dénient à Emmanuelle Cosse la capacité de parler en leur nom.