Nice-TFC: Hatem Ben Arfa l'assure, «c'est le but le plus chanceux de ma carrière»

FOOTBALL Le talentueux attaquant niçois a inscrit le seul but du match contre Toulouse mercredi, après un contre favorable. L’OGCN est troisième de Ligue 1…

N.S. avec AFP

— 

L'attaquant niçois Hatem Ben Arfa (à droite) fête son but avec son coéquipier Rémi Walter lors du match de Ligue 1 contre Toulouse, le 3 février 2016 à l'Allianz Riviera de Nice.
L'attaquant niçois Hatem Ben Arfa (à droite) fête son but avec son coéquipier Rémi Walter lors du match de Ligue 1 contre Toulouse, le 3 février 2016 à l'Allianz Riviera de Nice. — V. Hache / AFP

Mercredi soir contre Toulouse, Nice n’a pas bien joué sur la pelouse pourrie de l’Allianz Riviera. Mais, l’OGCN a gagné (1-0). Voici l’équipe de Claude Puel sur le podium, juste derrière Monaco qu’elle défiera samedi dans la Principauté pour un derby plus qu’alléchant. Comme souvent cette saison, son salut est venu d’Hatem Ben Arfa.

>> A lire aussi : Battu par Nice et le talent de Ben Arfa, le TFC fait un pas de plus vers la Ligue 2

« Mon but ? Vous ne l’avez pas vu ? a rigolé l’attaquant international français de 28 ans après le match, face à la presse. Nikklas Hult me donne le ballon sur le côté, j’accélère, je veux faire un petit pont à Alban Laffont. Le ballon qu’il repousse me revient dessus. C’est certainement le but le plus chanceux de ma carrière. »

Le Toulousain Spajic s’en souviendra

Le jeune gardien du TFC a en effet renvoyé le tir de Ben Arfa sur le genou du Niçois, qui a marqué avec l’aide de la transversale. Si le génial gaucher n’a pas été malheureux à la finition sur le coup, son départ depuis l’aile gauche, au bord de la touche, et sa manière de laisser le pauvre défenseur toulousain Uros Spajic sur place ne doivent qu’à sa vitesse et à son talent.

Auparavant, en tout début de seconde mi-temps, Ben Arfa avait raté un but tout fait, pour avoir trop croisé sa frappe (du droit…) après avoir dribblé Lafont. Mais peu importe. Sa onzième réalisation en Ligue 1 cette saison projette Nice bien au-delà de ce que Puel avait sans doute imaginé.

« Le podium ? L’objectif est de prendre des points, le classement ne veut pas dire grand-chose actuellement, assure l’attaquant. A la mi-mars, on y verra plus clair et on pourra se fixer un objectif. » Le sien ne peut être que l’Euro avec les Bleus.