Complément d'enquête sur la mort de l'ourse

- ©2007 20 minutes

— 

Hier, la secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a demandé au procureur de la République de Tarbes un complément d'enquête sur la mort de l'ourse Franska. Le plantigrade a été tué accidentellement le 9 août par deux voitures près de Lourdes. Son autopsie à l'école vétérinaire de Toulouse avait révélé la présence de plombs dans l'arrière-train. Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, cela « atteste des actions hostiles dont cette ourse a été victime depuis son introduction sur le territoire national ». Dans un communiqué, elle remet en cause les « battues » organisées à Generest (Hautes-Pyrénées) et les communes voisines durant la période du 8 au 10 juillet par les opposants à la réintroduction des ours bruns dans les Pyrénées. Dans sa lettre au magistrat, elle insiste sur le fait que l'enquête « puisse s'intéresser à l'ensemble de ces circonstances et que les responsabilités pénales en découlant, qu'elles relèvent de l'application des textes sur les espèces protégées ou de la police de la chasse, puissent être recherchées par vos soins ».