On peut (enfin) faire des selfies devant le viaduc de Millau

INSOLITE Avec la «liberté de panorama», les députés ont enfin autorisé les selfies devant les bâtiments protégés, comme l'incontournable viaduc de Millau...  

Hélène Ménal
— 
Le viaduc de Millau.
Le viaduc de Millau. — Superstock Sipa

Quand on croise le pont le plus haut du monde (343 mètres), la tentation est grande d’immortaliser le moment avec un petit selfie, histoire d’amortir le péage et de frimer un peu. Peu le savent, et le problème n'était pas existentiel, mais jusqu’à présent il était interdit de diffuser des photos du. Viaduc de Mllau.

Tout simplement parce qu’avec son tablier de 2.460 mètres de long qui tutoie les nuages, il était d’abord et avant tout une œuvre d’art. Son architecte, le britannique Norman Foster, pouvait en théorie s’opposer à la diffusion des clichés.

Mais de l’eau a coulé sous les ponts et jeudi dernier, lors de la discussion de la Loi numérique, les députés ont voté la « liberté de panorama ». L’écologiste Isabelle Attard a défendu cet amendement en donnant précisément comme exemple l’ouvrage d’art aveyronnais.

>> Lire aussi: «Le Monument préféré des Français»: Le viaduc de Millau tombe de haut

Pas d'exploitation commerciale

Désormais, et contre l’avis du gouvernement qui préférait attendre une réglementation européenne sur le sujet, on peut donc faire des selfies devant le Viaduc de Millau et tout autre bâtiment ou sculpture protégés. Mais des selfies seulement. La « liberté de panorama » a été limitée aux reproductions faites par des particuliers à des fins non lucratives.