Toulouse: Les taxis vont faire le siège de l'aéroport et de la gare mardi

SOCIAL Entre 600 et 800 taxis bloqueront l'entrée de l'aéroport et la gare dès 6 heures mardi pour dénoncer la concurrence déloyale d'Uber, malgré son interdiction...

Julie Rimbert

— 

Enseigne logo de taxi de Toulouse.
Enseigne logo de taxi de Toulouse. — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Attention bouchons ! Mardi matin, il sera difficile de circuler dans la Ville rose à cause d’une manifestation des chauffeurs de taxi. L’association de défense des taxis de Toulouse et de l’aéroport, la Fédération des taxis indépendants de Toulouse et le Syndicat des artisans taxis 31 appellent à un blocage de l’aéroport et de la gare Matabiau pour protester contre l’inaction du gouvernement.

Application de la loi Thévenoud

Malgré l’interdiction de l’application UberPop, les chauffeurs estiment qu’il existe toujours une concurrence déloyale. « Beaucoup de personnes se servent de l’application légale UberX pour faire travailler les véhicules de tourisme avec chauffeurs (VTC) alors que la géolocalisation est seulement autorisée pour les taxis, dénonce Frédéric Aussenac, vice-président de l’association de défense des taxis de Toulouse, qui réunit environ 230 professionnels. Nous demandons juste l’application de la loi Thévenoud qui régit le transport de passagers. »

>> Lire aussi : A Toulouse, un chauffeur UberPop condamné pour « exercice illégal de la profession de taxi »

Mardi à partir de 6 heures, entre 600 et 800 taxis, venus de tout Midi-Pyrénées, mais aussi de Carcassonne et Narbonne, feront donc le siège du rond-point d’accès de l’aéroport et de la gare. Les chauffeurs jugent que l’interdiction d’UberPop est « une mascarade et que le gouvernement ne veut pas avancer sur le sujet ». Selon eux, de nombreux chauffeurs clandestins, anciens d’UberPop, travaillent toujours dans les rues de Toulouse.