Toulouse: Cinq choses à savoir sur les « Objets trouvés » (qui déménagent)

SOCIETE Les «Objets trouvés» viennent de déménager au métro Marengo. Ce qu'il faut savoir sur cette caverne d'Ali Baba...

Hélène Ménal

— 

La caisse des doudous dans les réserves des objets trouvés, à Toulouse.
La caisse des doudous dans les réserves des objets trouvés, à Toulouse. — H. Ménal - 20 Minutes

Il est plus facile à dénicher. Le service des Objets trouvés vient de s’installer dans des locaux flambant neufs au rez-de-jardin de l’Arche Marengo, juste en haut des escalators du métro. Voici ce qu’il faut savoir sur ce temple de la distraction.

Des grands classiques

Des caisses de clés, des montagnes de sacs à dos abandonnés dans le métro, des doudous, des téléphones, des papiers, des paires de lunettes, des radios médicales qu’on transportait sous le bras. Des sacs de voyages aussi comme celui de ce touriste australien qui a perdu une grande part de lui-même : sa tablette, son téléphone, son MP3, son passeport, sa trousse de toilette et même son bocal de café lyophilisé. Ces oublis sont les grands classiques des rayonnages.

Les insolites du moment

Mais on trouve aussi actuellement des objets beaucoup plus insolites : un pipa, c’est-à-dire un instrument à cordes chinois incrusté de nacre, un authentique sabre retrouvé derrière un boîtier EDF, un sac de matériel pour soigner les chevaux (odeurs comprises) ou encore une énorme table de mixage en parfait état.

Les chiffres

Quelque 13.000 objets sortent chaque année du service. Soit parce qu’ils ont été récupérés, soit parce que le délai de garde a expiré. Les « papiers d’Etat » (passeport, carte d’identité ou de séjour) sont renvoyés en préfecture tous les 15 jours et les téléphones sont détruits au bout de trois mois.

Les téléphones qui atterrissent aux objets trouvés sont détruits au bout de trois mois. - H. Menal - 20 Minutes.

Les autres objets sont généralement vendus aux enchères un an après leur découverte ou donnés à des associations caritatives. Sauf si « l’inventeur », celui qui l’a trouvé, a émis le souhait de le récupérer.

Actuellement, le service reçoit environ 80 visites par jour et 150 coups de téléphone.

Des portefeuilles pas toujours vides

Olivier Arsac, maire-adjoint à la Sécurité, tient à « saluer les Toulousains » car ils « ramènent souvent du numéraire ». Si, si. ce n’est pas la majorité des cas, mais il reste parfois de l’argent dans les portefeuilles. Pas plus tard qu’il y a quinze jours, une ressortissante étrangère a retrouvé son sac avec tous ses papiers et les 500 euros en liquide sur lesquels elle avait fait une croix. Récemment, les agents ont restitué 2.000 euros en billets à une dame âgée.

Vous ne croiserez plus de policier

Si les objets trouvés ont quitté le commissariat central municipal, c’est pour faire de la place aux 150 nouveaux policiers recrutés par le Capitole. Du coup, plus d’uniforme dans ces nouveaux locaux et donc moins de solennité. Les six agents administratifs déménagés accueillent le public de 8h30 à 17h30, sans interruption. Ils conseillent de téléphoner avant de se déplacer au 05 62 27 63 00 ou au 05 62 27 63 49.