TFC: «Je suis encore Toulousain jusqu’à la fin de saison», assure Ali Ahamada

FOOTBALL Donné partant lors du mercato d'hiver, le gardien Ali Ahamada a indiqué qu'il resterait au TFC. Capitaine face à Marseille, il rêve d'une finale de Coupe de la Ligue...

Nicolas Stival

— 

Le gardien du TFC Ali Ahamada à l'issue du quart de finale de Coupe de la Ligue remporté face à Marseille, le 13 janvier 2016 au Stadium de Toulouse.
Le gardien du TFC Ali Ahamada à l'issue du quart de finale de Coupe de la Ligue remporté face à Marseille, le 13 janvier 2016 au Stadium de Toulouse. — P. Pavani / AFP

Il y a quelques semaines, Ali Ahamada était donné partant certain pour la Turquie. Ce mercredi soir, le gardien de 24 ans est pourtant le capitaine heureux d’un TFC qualifié pour la demi-finale de la Coupe de la Ligue, à l’issue de son succès sur Marseille (2-1, après prolongations).

>> A lire aussi : Le TFC bat l’OM et s’offre le droit de rêver à un trophée

« Je suis encore là, il ne s’agissait que de rumeurs, assure Ahamada. Je suis sous contrat jusqu’en juin 2018 et je serai Toulousain jusqu’à la fin de saison. » Supplanté par le jeune et épatant Alban Lafont en Ligue 1, le fantasque Martégal se console donc avec la Coupe de la Ligue.

« On prend ce qu’on nous donne »

Il avait d’ailleurs été décisif en 16es de finale lors de la séance de tirs au but face à Auxerre. « On prend ce qu’on nous donne, souffle-t-il. Cela se passe relativement bien. André Biancarelli [entraîneur des gardiens du TFC] nous permet de bien bosser. »

>> A lire aussi : Le portier Ali Ahamada libère le TFC face à Auxerre en Coupe de la Ligue

Si l’on excepte deux interventions douteuses mais sans conséquence, Ahamada, impuissant sur la jolie frappe enroulée et victorieuse de Nkoudou, a livré une prestation très correcte face à l’OM.

Il se voit confier le brassard

Et Dominique Arribagé n’a pas hésité avant de lui confier le brassard. « Ali fait partie de l’effectif, son départ ne dépend pas de moi, indique l’entraîneur toulousain. Comme c’est l’un des plus anciens du groupe, je trouve ça normal qu’il soit capitaine. »

S’il reste comme il l’affirme au-delà du mercato d’hiver, le Franco-Comorien retrouvera les buts des Violets pour la demi-finale de la Coupe de la Ligue, le 26 ou 27 janvier. « Je n’ai encore jamais gagné de trophée, pourquoi ne pas aller jusqu’au Stade de France ? », s’enthousiasme Ahamada.

Rendez-vous donc à Saint-Denis, le 23 avril.