TFC: Cinq matchs de L1, un but, une expulsion… L’apprentissage express d’Issa Diop

FOOTBALL Le jeune défenseur central de Toulouse Issa Diop a presque tout connu depuis son avènement au plus haut niveau…

Nicolas Stival

— 

Le défenseur toulousain Issa Diop (à droite) à la lutte avec le milieu de terrain nantais Adrien Thomasson lors du match de Ligue 1 à Nantes, le 12 décembre 2015.
Le défenseur toulousain Issa Diop (à droite) à la lutte avec le milieu de terrain nantais Adrien Thomasson lors du match de Ligue 1 à Nantes, le 12 décembre 2015. — J.-S. Evrard / AFP

Samedi, Issa Diop fêtera ses 19 ans à Reims, lors d’un duel crispé de mal classés. Le défenseur central du TFC disputera son sixième match d’une carrière en Ligue 1 commencée le 28 novembre contre Nice (2-0), auquel il faut ajouter une rencontre de Coupe de France, le 2 janvier à Sannois-Saint-Gratien (0-5). Et tout va très vite…

>> A lire aussi : 18 ans, 1,94 m… Voici Issa Diop, le prometteur défenseur du TFC

Quatre jours après ses débuts contre Nice (2-0) le 28 novembre, l’international français U19 a inscrit son premier but, à Troyes (0-3). Et il n’a fallu attendre que le 12 décembre, à Nantes (1-1), pour le voir écoper d’un carton rouge.

Dans les arrêts de jeu, Diop avait poussé l’attaquant du FCN Thomas Henry venu bousculer le gardien Alban Lafont, autre symbole de la nouvelle vague violette avec Zinédine Machach, Alexis Blin ou Yann Bodiger. Le jeune homme a aussi trouvé le temps de signer un premier contrat professionnel, sur lequel le club n’a toujours pas communiqué.

« L’expulsion, c’est la faute à mon inexpérience »

« Il est vrai que j’ai pratiquement tout connu », glisse-t-il dans un sourire. Avant de redevenir sérieux : « L’expulsion, c’est la faute à mon inexpérience, je ne referai pas la même erreur. » Malgré cette sortie de route, l’impressionnant défenseur (1,94 m, 88 kg) s’est déjà imposé comme titulaire dans la charnière du TFC, au côté de Marcel Tisserand.

« Issa présente toutes les caractéristiques d’un central de haut niveau, assure son entraîneur Dominique Arribagé. Il amène de la taille, alors qu’on en manquait cruellement. C’est un vrai défenseur, il aime les duels. Et il a montré qu’il avait des qualités dans la relance. »

Même s’il reste perfectible dans ce dernier domaine, Diop a permis de solidifier une arrière-garde beaucoup trop poreuse. Le natif de Toulouse, passé de Balma au TFC à l’âge de onze ans, n’a connu qu’une fois la défaite en cinq apparitions en L1, contre Lorient (2-3), le 5 décembre.

La Ligue 1 ? « C’est un autre monde, mais ça ne me surprend pas »

« Nous sommes sur une bonne dynamique mais nous sommes toujours dans la zone de relégation, constate cet amateur du jeu de Jérôme Boateng (Bayern Munich), Thiago Silva (Paris Saint-Germain) et Sergio Ramos (Real Madrid). On va tout donner pour éviter la descente. »

Passer de la CFA 2 (cinquième division) avec la réserve toulousaine à l’élite n’a pas intimidé le jeune colosse. « C’est un autre monde, mais ça ne me surprend pas car mes formateurs m’en avaient beaucoup parlé », justifie-t-il. Une déclaration à rapprocher de celle-ci : « Il paraît que quand on est jeune, on a de l’insouciance. J’essaie d’apporter cela. » Et beaucoup d’autres choses, aussi.