Toulouse: Les salariés d'Airbus inquiets du chiffre de vente nul de l'A380

AERONAUTIQUE Sur les 1.000 commandes enregistrées par Airbus cette année, pas une seule vente d’A380…

Helene Menal

— 

Un  A380 prêt à être livré sur le tarmac de Toulouse-Blagnac
Un A380 prêt à être livré sur le tarmac de Toulouse-Blagnac — Frederic Scheiber/20 Minutes

Il est le chouchou incontestable des passagers, l’avion star des réseaux sociaux. Dix ans après son premier vol, l’A380 vient d’être élu meilleur avion de l’année par les lecteurs du magazine américain Global Traveler. Selon Airbus, 98 % des passagers qui l’empruntent, le plébiscitent.

 

Mais pas les acheteurs. Pour la deuxième année consécutive, l’avionneur n’a pas enregistré une seule commande pour son super-jumbo. Zéro A380 sur plus de 1.000 commandes affichées au compteur annuel à fin novembre, alors que l’A320neo (876 exemplaires commandés) se vend à tour de bras.

Alors, faut-il s’inquiéter de l’absence de redécollage des ventes du plus gros avion civil du monde, en particulier à Toulouse, où il est assemblé ?

Seulement cinq ans de perspectives

« Evidemment, répond le délégué CGT Xavier Petrachi. Et il faut aussi se faire du souci pour Hambourg qui réalise son aménagement commercial ». Le syndicaliste indique que le sujet est souvent abordé en comité centrral d’entreprise et que la direction a évoqué l’idée de passer d’une cadence de trente A380 sortis d’usine par an, à « 25 voire 22 ». «

>> A Lire aussi : Airbus franchit le cap des 1.000 commandes nettes pour 2015

Si Airbus a un carnet de commandes équivalent à dix ans de production, pour l’A380, il n’excède pas cinq ans », prévient Xavier Petrachi. En fait, il reste 141 avions à livrer, sur les 317 super-jumbos commandés depuis le lancement du programme dont le seuil de rentabilité régulièrement évoqué se situe autour de 400 appareils.

Discussion avec des clients

Mais pour la direction d’Airbus, le ciel de « cet avion qui a d’énormes qualités » reste dégagé. « Il n’y a pas de raison de s’inquiéter, l’A380 n’est pas le type d’avion qui se vend facilement, il est normal qu’il y ait davantage d’inertie », indique un porte-parole, précisant que « des discussions sont en cours avec plusieurs clients ».

La CGT qui plaide toujours pour de nouveaux programmes appelle de ses vœux un A380neo, remotorisé. Le patron d’Airbus, Fabrice Brégier aussi, mais sans s’avancer sur la date. L’horizon serait plutôt 2025.

 

En attendant, l’A380 fait le buzz. Emirates vient de faire voler le premier exemplaire à 615 sièges, tout simplement le vol le plus peuplé de l’histoire. Et Air France annonce qu’un A380 effectuera à partir du 12 janvier sa liaison Paris-Mexico. En remplacement d’un Boeing 747.