Toulouse: Un commando anti-COP21 revendique «une attaque incendiaire» contre ERDF

SOCIETE Six voitures ont brûlé dans la nuit de dimanche à lundi sur un site toulousain d’ERDF. Une « attaque » revendiquée sur Internet par des anti-COP21 que le greenwashing agace…  

H.M.

— 

Lille, le 19 juin 2013. Des agents ERDF interviennent sur un tableau electrique chez un particulier.
Lille, le 19 juin 2013. Des agents ERDF interviennent sur un tableau electrique chez un particulier. — M.LIBERT/20 MINUTES

Il était minuit, dans la nuit de samedi à dimanche, lorsqu’un incendie s’est déclaré dans le quartier de Croix-Daurade, plus exactement au 19, rue Edmond-Rostand qui abrite un site d’ERDF. Selon la police, cinq des véhicules endommagés ont brûlé par propagation.

>> Lire aussi : 19 véhicules détruits en une seule nuit à Toulouse

Et ce n’était pas exactement du vandalisme. Du moins s’il faut en croire la revendication publiée le lundi 7 décembre sur un site internet alternatif par des « cramé-e-s ».

 

La revendication de l’attaque incendiaire contre ERDF postée sur internet.
- Capture d’écran

« Quelques allume-feu et un bidon d’essence »

Dans son message, déniché par le site Actu-Côté Toulouse, le commando décrit l'« attaque incendiaire contre EDF » par le menu. « Avec quelques allume-feu, un bidon d’essence et des sourires satisfaits, indique-t-il, nous répondons humblement à la surveillance, la peur et la résignation qui nous aliènent au quotidien ». Des anti-état d’urgence donc, mais aussi anti-COP21.

Et antinucléaires par-dessus le marché qui ciblent EDF pour son « greenwashing » en tant que partenaire de la Conférence sur le Climat et principal exploitant des centrales nucléaires.