Régionales 2015: Carole Delga (PS) et l'écologiste Gérard Onesta s'unissent pour le 2e tour

POLITIQUE Face au FN Louis Aliot, arrivé en tête au 1er tour, et à Dominique Reynié (LR), la gauche présentera une liste d’union le 13 décembre en Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées...  

Béatrice Colin
— 
Carole Delga, tête de liste PS en Languedoc-Roussillon/ Midi-Pyrénées, et Gérard Onesta (EELV) lundi 7 décembre lors de l'annonce de l'annonce de la fusion de leurs deux listes.
Carole Delga, tête de liste PS en Languedoc-Roussillon/ Midi-Pyrénées, et Gérard Onesta (EELV) lundi 7 décembre lors de l'annonce de l'annonce de la fusion de leurs deux listes. — B. Colin / 20 Minutes

« Notre Sud en commun ». C’est le nom de la liste déposée en préfecture ce lundi. Après 14 heures de discussions dans la nuit de dimanche à lundi, Carole Delga, tête de liste PS pour les régionales en Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées, et Gérard Onesta (EELV) qui conduisait celle baptisée « Nouveau Monde en commun », ont trouvé un accord pour fusionner au second tour.

 

Ayant respectivement capitalisé 24,41 % et 10,26 % des voix, Carole Delga et Gérard Onesta ont décidé de s’unir pour faire barrage au FN Louis Aliot, qui est arrivé en tête dimanche soir avec 31,83 % des suffrages.

>> A lire aussi : Régionales 2015: Le FN vire largement en tête mais la gauche reste favorite en Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées

« Au vu des résultats du 1er tour et de la situation politique qui en découle en France comme dans notre région, le rassemblement est indispensable. Nous devons avoir de nouvelles pratiques politiques car le score du FN nous interpelle, nous voulons envoyer un signal aux électeurs de gauche et à tous les démocrates », a plaidé la candidate socialiste.

Ils sont loin d’être des inconnus l’un pour l’autre puisqu’ils ont été élus aux côtés de Martin Malvy (PS), lors des régionales de 2010 en Midi-Pyrénées. Ils ont été tous deux vice-présidents au cours de la dernière mandature.

Fusion à la proportionnelle

« Nous n’avons pas eu l’ombre d’une hésitation pour prendre cette décision de jonction. Nous avons des nuances sur certains dossiers, parfois des désaccords, mais c’est la vie », a indiqué Gérard Onesta qui sera second derrière Carole Delga sur la liste commune menée en Haute-Garonne.

Pour l’heure, un couvercle a été mis sur les sujets de discorde, notamment sur celui houleux de la ligne à grande vitesse (LGV).

Sur le papier cette fusion va se traduire par une répartition à la proportionnelle : 70 % de candidats issus de la liste PS-PRG et 30 % pour la liste « Nouveau monde en commun ».

>> Tous les résultats des élections par ici