Un Toulousain condamné en appel à 20 ans de prison après la mort d'une prostituée

JUSTICE Un homme de 40 ans était jugé pour avoir enlevé et séquestré une prostituée d’origine bulgare, morte en essayant de s’échapper…

B.C. avec AFP

— 

Code Dalloz lors d'une audience au Tribunal de Grande instance de Toulouse.15/09/2010 Toulouse
Code Dalloz lors d'une audience au Tribunal de Grande instance de Toulouse.15/09/2010 Toulouse — FrŽdŽric Scheiber/20MINUTES

En janvier 2014, un Toulousain de 40 ans avait écopé de 30 ans de réclusion par la cour d’assises de Toulouse pour l’enlèvement et la séquestration en 2010 d’une prostituée, morte en essayant de s’échapper du camion dans lequel il l’avait ligotée.

Ce mercredi, en appel, les assises du Tarn-et-Garonne ont réduit sa peine et condamné José Gimenez à vingt ans de prison.

« Sentiments amoureux »

Tout au long du procès, l’homme a indiqué qu’il avait voulu emmener la jeune femme de 31 ans à Trèbes, dans l’Aude, un soir de juillet 2010, « parce qu’il avait des sentiments amoureux pour elle ».

Après avoir passé la nuit avec la prostituée, d’origine bulgare, il l’avait ligotée et enfermée dans un camion volé. Sur la route, sa victime avait réussi à dénouer ses liens et à monter sur le toit du véhicule, d’où elle avait chuté mortellement.

Il y a vingt ans, José Gimenez avait déjà été condamné à dix ans de prison pour un cambriolage suivi d’un meurtre.