Toulouse: Souvent séduisant, le TFC rechute pourtant contre Lorient

FOOTBALL Globalement dominateur, mais pas assez réaliste, Toulouse a été battu samedi par Lorient. L’avant-dernier de Ligue 1 est en fâcheuse posture…

Nicolas Stival

— 

L'attaquant du TFC Wissam Ben Yedder (à droite) à la lutte avec le défenseur de Lorient Vincent Le Goff, lors du match de Ligue 1 au Stadium de Toulouse, le 5 décembre 2015.
L'attaquant du TFC Wissam Ben Yedder (à droite) à la lutte avec le défenseur de Lorient Vincent Le Goff, lors du match de Ligue 1 au Stadium de Toulouse, le 5 décembre 2015. — P. Pavani / AFP

Comment le TFC a-t-il pu perdre samedi soir contre Lorient (2-3) ? Dominique Arribagé et ses joueurs se le demandent sans doute encore. « A la pause, je ne voyais pas comment Lorient pouvait revenir », avoue le « revenant » Tongo Doumbia.

Largement dominateur, séduisant même, Toulouse menait alors grâce à un but de Jean-Armel Kana-Biyik (41e), mais allait se faire cueillir à froid dès le retour des vestiaires, sur un doublé réussi en 49 secondes par le Breton Benjamin Jeannot (48e, 49e). Après l’égalisation de Wissam Ben Yedder suite à un bon travail de Zinedine Machach (2-2), Walid Mesloub permettait aux Merlus de l’emporter (77e). Et de conforter ainsi leur place dans la première moitié de tableau de Ligue 1.

 

« Nous sommes 19es et nous proposons du jeu »

Toulouse, qui restait sur deux victoires probantes sur Nice (2-0) puis Troyes (0-3), stagne à l’avant-dernière place, à trois points du premier non-relégable. « C’était le troisième match de la semaine, et il a été abouti, juge pourtant Arribagé. Nous sommes 19es quand même, et pourtant nous proposons du jeu, nous nous créons des occasions. Il y a 20 tirs au but pour nous contre cinq pour Lorient. Il nous manque l’efficacité. Mais il y a du ressort, de l’envie. Il était écrit que ce n’était pas une journée pour nous. »

Ni pour Issa Diop, le prometteur défenseur de 18 ans. Trois jours après avoir inscrit son premier but en L1, à Troyes, le colossal arrière central a failli récidiver par deux fois, toujours de la tête. Finalement, un dégagement vrillé, l’une de ses rares erreurs du match, est à l’origine du troisième but lorientais.

Arribagé et l’arbitrage

Extraordinaire dans l’Aube, Alban Lafont (16 ans) n’a pu être décisif cette fois et le gardien des Violets a concédé les trois premiers buts de sa jeune carrière professionnelle. « La dynamique n’est pas cassée, assure toutefois Jean-Daniel Akpa Akpro. On a gagné deux matchs, on en a perdu un. Maintenant, il faut passer à autre chose. »

Le capitaine toulousain ne souhaite pas polémiquer sur des actions litigieuses dans la surface adverse, notamment une faute sur Martin Braithwaite en fin de match. « Depuis le début de saison, je ne me souviens pas d’avoir eu un arbitrage favorable », peste pour sa part Arribagé.

Rendez-vous à Nantes

Le souhait émis par l’entraîneur toulousain après Troyes – sortir de la zone de relégation avant Noël – semble désormais difficile à exaucer. Il passe sans doute par un sans-faute à Nantes, samedi, puis contre Lille au Stadium, le 19 décembre.