Toulouse: Mais pourquoi le TFC compte-t-il désormais cinq gardiens professionnels?

FOOTBALL Avec Lafont, après Goicoechea, Ahamada, Vidal et Bostan, le TFC dispose de cinq portiers professionnels. Un nombre étonnant dû aux circonstances plus qu’à un choix du club…

Nicolas Stival

— 

Le gardien du TFC Alban Lafont avec le défenseur brésilien William Matheus lors du match de Ligue 1 contre Nice, le 28 novembre 2015 au Stadium de Toulouse.
Le gardien du TFC Alban Lafont avec le défenseur brésilien William Matheus lors du match de Ligue 1 contre Nice, le 28 novembre 2015 au Stadium de Toulouse. — AFP

D’habitude, un club de Ligue 1 dispose de trois gardiens professionnels dans son effectif, sans compter d’éventuels prêts. Aujourd’hui, le TFC en a cinq, sans doute un record de France.

Au trio du début de saison composé de Mauro Goicoechea, Ali Ahamada et Marc Vidal s’est ajouté en septembre Numan Bostan (17 ans), via un contrat de quatre saisons. Puis, plus récemment, la révélation Alban Lafont (16 ans).

>> A lire aussi : Plus jeune gardien de l’histoire de Ligue 1, Alban Lafont signe des débuts de rêve avec le TFC

Si le club ne souhaite pas communiquer sur la signature de ce portier très précoce, qui dispute mercredi à Troyes son deuxième match de Ligue 1, Lafont est passé pro le 5 novembre pour trois ans.

« Les jeunes signent pros parce qu’ils le méritent, mais ce sont davantage les circonstances du foot actuel qui changent la donne, explique Dominique Arribagé. Il s’agit d’avoir une « maîtrise contractuelle » de peur de les voir s’égarer dans les championnats étrangers. »

 

Pour ne pas qu’ils cèdent à d’éventuelles sirènes anglaises, notamment, le TFC a donc décidé de « verrouiller » Bostan et Lafont. Le choix, finalement gagnant, de lancer le second plutôt que le premier (présent sur le banc à Ajaccio, le 3 octobre), samedi contre Nice (2-0) a étonné.

Une arrivée et des départs chez les gardiens au mercato ?

« J’ai effectué un choix fort en mon âme et conscience, répond le technicien. Si je l’ai fait, c’est que sportivement, Alban m’a "donné à manger". Dans l’idéal, il aurait peut-être fallu attendre un peu mais il est bien dans sa tête et dans ses crampons. »

Au point de faire renoncer le TFC à recruter un gardien cet hiver, si jamais l’international des moins de 17 ans aligne les performances ? « On fera un point à Noël », réplique simplement son entraîneur, dont le club piste toujours le Parisien, et ex-Toulousain, Nicolas Douchez. En revanche, Goicoechea, Ahamada et Vidal n’ont sans doute pas besoin d’attendre la période des fêtes pour deviner que leur avenir se situe loin de Toulouse.