Toulouse: 18 ans, 1,94 m... Voici Issa Diop, le prometteur défenseur du TFC

FOOTBALL Le jeune Issa Diop a signé des premiers pas en Ligue 1 réussis avec Toulouse, contre Nice…

Nicolas Stival

— 

Le jeune défenseur du TFC Issa Diop dispute son premier match de Ligue 1 contre Nice, le 28 novembre 2015 au Stadium de Toulouse.
Le jeune défenseur du TFC Issa Diop dispute son premier match de Ligue 1 contre Nice, le 28 novembre 2015 au Stadium de Toulouse. — P. Pavani / AFP

Forcément, ses débuts en Ligue 1 avec le TFC ont été éclipsés par ceux de son ami Alban Lafont, nouveau détenteur du record de précocité pour un gardien. Pourtant, il était difficile de ne pas apercevoir Issa Diop, samedi soir au Stadium contre Nice (2-0).

D’abord, parce que le garçon de 18 ans mesure 1,94 m, pour 88 kg, et qu’il porte des crampons au bout orange fluo qui se voient de loin. Ensuite, parce qu’il a livré une bonne prestation en défense centrale au côté de Marcel Tisserand, latéral droit reconverti avec bonheur dans l’axe.

 

« Issa a fait un vrai match d’homme », souligne le capitaine Jean-Daniel Akpa Akpro. Pas intimidé pour sa grande première, comme le prouvent quelques interventions appuyées face aux attaquants niçois, Diop s’est montré sobre et sûr dans son placement, même si ses relances restent perfectibles.

« Porter le maillot de sa ville, c’est une très grande fierté ! »

« Je commence par une victoire et on ne prend pas de buts, ce n’est que du positif », s’enthousiasme l’international moins de 19 ans. Du jamais vu à Toulouse depuis respectivement 13 et 19 rencontres… Ce lycéen en terminale STMG a gravi toutes les marches de la formation toulousaine depuis son arrivée en provenance du club voisin de Balma, à l’âge de 11 ans.

« Porter le maillot de sa ville, c’est une très grande fierté, de l’émotion, du bonheur, sourit Diop. C’est magique ! » Magique, le classement du TFC l’est beaucoup moins, malgré le sursaut de samedi. Avant-dernier, Toulouse est toujours empêtré dans la zone de relégation.

>> A lire aussi : Le TFC est relégable, le président Olivier Sadran plaide coupable

Vu le rendement des recrues ces dernières saisons, les Violets comptent beaucoup sur leur jeunesse pour éviter la relégation. Et pour « bousculer un groupe touché par la sinistrose », comme le remarque l’entraîneur Dominique Arribagé. « Je vais tout faire pour rester dans l’équipe et viser le maintien », assure Diop.

Logiquement, il devrait être reconduit mercredi à Troyes, chez la lanterne rouge, puisque Jean-Armel Kana-Biyik purgera son deuxième et dernier match de suspension. La suite dépendra de sa capacité à répéter les bonnes prestations afin, éventuellement, de dissuader ses dirigeants de recruter un défenseur central au mercato de janvier, comme ils en manifestent l’intention.