Toulouse: Une ambulancière escroque la Sécu de 40.000 euros et se fait pincer

GENDARMERIE La gérante d’une entreprise de transport sanitaire de Haute-Garonne est convoquée devant le tribunal pour une escroquerie à la Sécurité sociale…

Beatrice Colin

— 

Illustration ambulances.
Illustration ambulances. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Elle transportait des patients fantômes. La gérante d’une société d’ambulance du département va devoir trouver les bons arguments le 26 janvier 2016, devant le tribunal, pour expliquer les 40.000 euros qu’elle a perçus en trop de la Sécurité sociale.

Il y a un an, les gendarmes de la Haute-Garonne sont saisis d’une enquête par la Caisse primaire d’assurance maladie pour « Faux et usage de faux », mais aussi « Escroqueries ». Dans le viseur de la Cellule enquête lutte contre le travail illégal, l’escadron départemental de sécurité routière et le Groupe interrégional, une société de transport sanitaire.

Après enquête, il s’avère que le montant de la fraude, qui a eu lieu entre le 1er janvier 2014 le 1er avril 2015, atteint les 40.000 euros. En attendant le procès de la gérante, deux véhicules légers et une moto de grosse cylindrée ont été saisis explique la gendarmerie sur sa page Facebook.

1,6 million d’euros de fraude à la Sécu en 2013

Elle n’est pas la seule à arnaquer la Sécu. En 2013, la CPAM de Haute-Garonne a détecté 1,625 million d’euros de préjudices. Et certains peuvent aller très loin comme ce chirurgien-dentiste dont le montant des factures et actes fictifs se montait à 468.354 euros. Ou cet urologue qui a facturé plus de 1.000 interventions fictives entre janvier et août 2006.

Un chirurgien reconnu coupable d’avoir facturé de fausses interventions