Toulouse: Prévue dimanche, la Marche pour le climat est interdite

ETATS D'URGENCE Les services de l’Etat ont indiqué aux organisateurs qu'aucune manifestation sur la voie publique n'aurait lieu durant le week-end…

Beatrice Colin

— 

Affiche présentant une exposition à Paris sur le climat, 6 semaines avant la conférence de Paris
Affiche présentant une exposition à Paris sur le climat, 6 semaines avant la conférence de Paris — JACQUES DEMARTHON AFP

Elle était prévue de longue date, mais n’aura pas lieu. Les organisateurs de la Marche pour le climat, qui devait se dérouler dimanche à 13h, ont appris mardi auprès des services de la préfecture de la Haute-Garonne qu’elle n’était pas autorisée.

Selon ces membres de la « Coalition Climat 21 », une « interdiction de toute manifestation ou rassemblement, de caractère revendicatif, associatif, festif ou culturel sur la voie publique, du samedi 28 novembre à 0 h au lundi 30 à 23 h 59 » a été décrétée. La préfecture a pris un arrêté en ce sens, publié mercredi.

Animations prévues

Cette mesure survient moins de 15 jours après les attaques terroristes à Paris et dans le cadre de l’état d’urgence.

« Même si nous comprenons la nécessité de veiller à la sécurité des personnes, nous notons qu’en parallèle, les grandes démonstrations commerciales et sportives restent autorisées, alors qu’elles posent des problématiques de sécurité autrement plus préoccupantes qu’une marche citoyenne pacifique et non-violente un dimanche sur la voie publique », déplore les « Citoyens Coalisés pour le Climat 21 à Toulouse » qui maintiennent des animations au square de Gaulle.

Parmi les événements maintenus, mais avec des mesures de sécurité renforcées, le Toulouse Game Show aura lieu au Parc des expositions.

Interdiction aussi dans l’Aude

La préfecture de la Haute-Garonne n’est pas la seule à avoir pris une telle mesure.

Celle de l’Aude a pris un arrêté d’interdiction pour l’ensemble du week-end. « Les manifestations sur la voie publique sont interdites dans le département de l’Aude, quel qu’en soit le motif. Cette interdiction ne concerne pas les hommages aux victimes des attentats du 13 novembre qui restent autorisés pendant cette période », précisent les services de l’Etat dans ce département.