Act-Up gueule, les anti corrida aussi

CHRONIQUE Tous les jours découvrez un aperçu de l'actualité la semaine passée dans les sept éditions régionales de 20 Minutes...

Marie Gasc

— 

Manifestation anti-corrida à Madrid, Espagne, le 22 juillet 2007.
Manifestation anti-corrida à Madrid, Espagne, le 22 juillet 2007. — P. HANNA / REUTERS

Tous les jours découvrez un aperçu de l'actualité la semaine passée dans les sept éditions régionales de 20 Minutes. Le diamnche c'est à toulouse que ça se passe.

Le bras de fer de la semaine
Il a été déclenché par les salariés du centre d'appel SFR, transféré mercredi au sous-traitant Téléperformance. Pour protester, les syndicats ont, le matin même, entassé des matelas et palettes, bloquant l'entrée du site situé en centre ville de Toulouse. Près de 80% des 724 personnes du site ont poursuivi la grève en fin de semaine en attendant la rencontre prévue lundi avec la nouvelle direction du centre. Depuis l'annonce du transfert le 23 mai dernier, les syndicats dénoncent le manque de garantie sur l'emploi. Ils affirment que «cette externalisation modifierait les conditions des primes d'intéressement» et ils craignaient des pertes de revenus «de l'ordre de 40%».

L'affaire de la semaine
La corrida de Rieumes, dans la banlieue toulousaine, doit elle avoir lieu? Mardi dernier, le tribunal de grande instance de Toulouse a répondu «oui». Il a rejeté la demande d'interdiction de la corrida formulée par l'association «Alliance anti-corrida». Celle-ci annonce qu'elle va faire appel de la décision, considérant la féria, prévue le premier week-end de septembre, comme «illégale» faute d'«une tradition taurine ininterrompue». L'année dernière la cour d'appel l'avait finalement autorisée, cassant le jugement en première instance qui avait estimé que la tradition taurine dans la région s'était arrêtée avec la fermeture des arènes de Toulouse en 1976.

La femme de la semaine
Nathalie Ménigon, vêtue un T-Shirt «Je veux du soleil», a entamé jeudi son premier jour sous le régime de la semi-liberté après 20 ans d'incarcération. La veille, l'ancienne militante d'Action directe avait été transférée à la prison de Seysses à une quinzaine de kilomètres au sud de Toulouse. Travaillant désormais comme agent d'espace vert dans une association toulousaine de réinsertion, elle doit chaque soir rentrer à la maison d'arrêt. Agée de 50 ans elle a été condamnée à la réclusion à perpétuité, comme les 3 autres membres du groupe armé d'extrême gauche, notamment pour l'assassinat du PDG de Renault, Georges Besse, en 1986.

Le «coup de gueule» de la semaine
Il est lancé par l'association de lutte contre le Sida Act-Up. Elle dénonce le manque de personnel cet été dans l'hôpital toulousain de la Grave, en centre-ville. Elle affirme que la permanence des soins n'est plus assuré. Le manque de spécialistes aboutit à l'arrêt des consultations gratuites sur rendez-vous au centre de dépistage anonyme. La direction de l'hôpital reconnaît le «manque de personnel», mais affirme que «l'hôpital voisin Joseph Ducuing propose les services similaires».

L'objet de la semaine.
«Pyrénéo», le GPS multimédia guide les marcheurs sur les chemins des Pyrénées. Il est proposé à la location pour la première fois cet été aux randonneurs au départ du Pont d'Espagne, à Cauterets dans les Hautes-Pyrénées. En appuyant sur l'écran le promeneur a accès à des cartes, des textes, des images et des jeux afin de profiter pleinement de la balade. Coût de la location: 6 euros.

Le festival de la semaine
Jazz in Marciac a ouvert ses portes, dans le Gers. Le festival fête sa trentième édition avec les plus grands musiciens jazz comme Chick Corea, Jacky Terrasson ou encore le saxophoniste Sonny Rollins, programmé le 11 août. Autre tête d'affiche: Joe Cocker fera vibrer ce soir le public de la cité gersoise.